Accueil / Mines & Energies / Le Nigeria envisage une refonte de son réseau de transmission électrique

Le Nigeria envisage une refonte de son réseau de transmission électrique

Le Nigeria envisage une refonte de son réseau de transmission électrique

Au Nigeria, le gouvernement fédéral étudie actuellement un projet de décentralisation de son réseau national de transmission électrique qui pourrait alors faire l’objet de concession. Les entreprises privées qui obtiendraient de tels contrats investiraient dans le réseau et le géreraient avant de facturer les frais de transmission au gouvernement.

« En raison des difficultés que rencontre actuellement le réseau de transmission, une proposition sur les possibilités techniques d’une décentralisation de l’important réseau de transmission électrique est actuellement en étude», a affirmé à ce propos Babatunde Fashola, le ministre nigérian de l’énergie.

Le ministre a également révélé que le gouvernement a ordonné la libération de 907 conteneurs chargés d’équipements de transmission qui étaient retenus dans les ports du pays. Impliqués dans la réalisation d’environ 126 projets de transmission électrique, ces conteneurs avaient été abandonnés avec des surestaries, des droits de ports ainsi que d’autres frais par des cocontractants de l’Etat qui ont délaissé leurs projets.

Ces équipements devraient, selon lui, permettre à la Compagnie de transmission électrique du Nigeria (TCN) d’achever les projets d’extension visant à porter la capacité de transmission nationale à 20 000 MW. « La TNC a exprimé le désir d’augmenter la capacité de transmission nationale des 5 GW actuels à 7 GW, 10 GW, 13 GW, 16 GW puis 20 GW au cours des cinq prochaines années. Elle travaille actuellement, sur notre demande, à l’élaboration d’un plan de mise en place de chacune de ces étapes, en tenant compte des quantités détaillées, du design, du coût et de tous les autres facteurs intervenant dans la mise en place du projet.» a-t-il affirmé.

Les compagnies de distribution (Discos) ont récemment estimé avoir besoin de 2,5 milliards $ pour porter la capacité de transmission électrique du pays à 20 000 MW.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut