Accueil / Mines & Energies / Le Nigéria va se tourner davantage vers le gaz naturel car les réserves de pétrole s’épuisent

Le Nigéria va se tourner davantage vers le gaz naturel car les réserves de pétrole s’épuisent

Le Nigéria va se tourner davantage vers le gaz naturel car les réserves de pétrole s’épuisent

Mercredi, le ministre nigérian du Pétrole, Ibe Kachikwu (photo), a annoncé que son pays va se concentrer de plus en plus sur l’exploitation du gaz naturel, car les réserves nationales de pétrole s’épuiseront, d’ici les 25-30 prochaines années. Cette déclaration a été faite lors d’une rencontre entre les acteurs du secteur où M. Kachikwu représentait le président de la fédération, Muhammadu Buhari.

« Pour le Nigéria, le gaz naturel représente un nouvel horizon d’opportunités », a-t-il affirmé. En effet, on estime qu’une véritable production du gaz naturel permettra de financer l’économie nigériane pendant plus de 60 ans. « Le gaz naturel, c’est l’avenir et nous devons commencer à travailler pour construire une industrie forte », a-t-il ajouté.

Certaines compagnies opérant dans le pays ont déjà perçu l’opportunité de ce changement de cap. Le mois dernier, les partenaires sur le champ Aje de la licence OML 113 ont décidé de se concentrer désormais sur l’exploitation du gaz que contient le périmètre. Une décision qui, selon eux, est la plus judicieuse dans le contexte actuel.

Actuellement, le marché pétrolier est inondé et les cours de l’or noir ne profitent ni aux compagnies productrices ni aux pays producteurs alors que la demande globale en gaz est en plein essor. Abuja cherche visiblement à se positionner sur ce marché.

Il faut souligner que le Nigéria possède les neuvièmes plus larges réserves de gaz naturel au monde et n’en est que le 22e producteur mondial.

Olivier de Souza
agence ecofin

Aller en haut