Accueil / Développement / Le Nigeria veut amortir les effets de la récession sur la population

Le Nigeria veut amortir les effets de la récession sur la population

Le Nigeria veut amortir les effets de la récession sur la population

Le gouvernement nigérian travaille ardemment pour limiter les effets de la récession économique actuelle sur la population, a promis lundi la ministre des Affaires féminines et du Développement social Aisha Jummai Alhassan.

L’administration actuelle a pris des mesures pour atténuer les souffrances du peuple à la suite de la récession, a déclaré la ministre lors d’une réunion organisée par le gouvernement pour sensibiliser les gens sur les dures réalités économiques auxquelles la nation est confrontée et la voie à suivre.

Mme Alhassan a fait savoir que c’est en ligne avec l’effort du gouvernement pour alléger les souffrances des Nigérians qu’il a mis en place un programme d’intervention en matière d’investissement social.

Elle a dit que le programme, qui comprend cinq piliers, a été conçu pour améliorer le statut socio-économique des Nigérians, en particulier ceux les moins privilégiés.

Par ailleurs, la Chambre de commerce et d’industrie de Lagos (LCCI) a prédit que le Nigéria surmontera ses difficultés économiques et sortira de la récession plus forte en 2017.

Le président de la Chambre, Nike Akande a noté que le Nigeria, en tant que géant économique de l’Afrique, ne resterait pas trop longtemps avant de reconquérir son ancienne place de fierté dans le Commonwealth of Nations.

De plus, le directeur général de la Banque d’industrie (BOI), Waheed Olagunju, a déclaré que le portefeuille approprié d’investissement et de diversification permettraient au Nigeria de sortir de la récession en peu de temps.

“Nous devons encourager davantage d’investissements parce que l’augmentation des investissements est l’un des moyens de sortir de la récession. Lorsque vous investissez, cela augmente la production et le produit intérieur brut (PIB) augmente”, a-t-il ajouté.

“Nous ne pouvons que faire croître notre économie en offrant une large gamme de portefeuilles d’investissement et en encourageant la fabrication qui est une clé de tout développement économique”, a-t-il conclu.

LAGOS, 6 décembre (Xinhua)

Aller en haut