Accueil / Tic & Telecoms / Le patron de Google Shopping débauché par une startup de bracelets connectés

Le patron de Google Shopping débauché par une startup de bracelets connectés

Le patron de Google Shopping débauché par une startup de bracelets connectés

La startup Jawbone, concepteur du bracelet connecté Up, a annoncé la nomination de Sameer Samat au poste de président. Son expertise dans l’e-commerce permettra à la jeune pousse, valorisée plus de 3 milliards de dollars, de poursuivre son virage dans le paiement mobile.

Le développement de Google Shopping, qui cherche à rivaliser avec Amazon dans l’e-commerce, se fera sans Sameer Samat. Celui qui occupait jusque là le poste de vice-président en charge de la gestion de produits chez Google rejoindra d’ici la fin du mois la startup Jawbone, dont il prendra la présidence. Valorisée plus de 3 milliards de dollars, cette jeune pousse de San Francisco, qui compte la patronne de Yahoo! Marissa Mayer à son conseil d’administration, est à l’origine du bracelet intelligent Up, capable d’analyser le sommeil et l’activité au cours de la journée.

Virage dans le paiement mobile

Sous les ordres de fondateur et directeur exécutif (CEO) Hosaln Rahman, Sameer Samat sera directement en charge du pôle Produit et Ingénierie. Cité dans une note de blog sur le site de la startup, le patron de Jawbone se félicite de voir “un cadre de classe mondiale avec une grande expérience dans la conception de produits et services” rejoindre son équipe.

Le choix de cet ancien cadre exécutif de Google, spécialisé dans l’e-commerce, n’est pas innocent alors que Jawbone a annoncé mi-avril le lancement pour cet été de son nouveau bracelet, Up4, permettent aux possesseurs d’une carte American Express de réaliser des paiements mobiles.

Offensive d’Apple

Début 2014, la startup avait annoncé avoir bouclé un tour de table entre 250 et 300 millions de dollars, lui permettant de voir sa valorisation grimper à 3,3 milliards de dollars, contre moitié moins à la mi-2011. Face à l’offensive d’Apple, qui a dégainé sa montre connectée, Jawbone a lancé son application mobile et pu compter sur un nouveau tour de table mi-avril, bouclé à hauteur de 300 millions de dollars (pour une valorisation à 3 milliards), comme le rapportait alors Re/code.

Un financement particulièrement bien venu car si le bracelet connecté Up, produit phare de Jawbone, était encore vendu jusqu’il y a peu de temps par Apple dans ses magasins au prix de 130 euros, la firme de Cupertino en a cessé la commercialisation début mars afin de faire de place pour l’Apple Watch. Les autres produits de la startup de San Francisco, comme les oreillettes Bluetooth Jawbone Era ou le capteur d’activité qui se clipse ou s’attache autour du bras Up Move -vendu 50 euros-, sont toutefois encore disponibles sur l’Apple Store. Du moins pour le moment.

Laszlo Perelstein
latribune.fr

Aller en haut