Accueil / Tic & Telecoms / Le patron de Salesforce rachète le « Time »

Le patron de Salesforce rachète le « Time »

Le patron de Salesforce rachète le « Time »

Le milliardaire américain Marc Benioff et son épouse Lynne vont débourser 190 millions de dollars pour s’offrir le célèbre magazine américain.

Les grands titres de la presse américaine plaisent aux patrons de la Tech. Après le « Washington Post » racheté par Jeff Bezos en 2013, c’est autour du « Time » de tomber dans l’escarcelle d’un milliardaire américain.

Marc Benioff, patron du groupe technologique Salesforce, va racheter avec son épouse le célèbre magazine américain. Montant de l’opération ? 190 millions de dollars (163 millions d’euros). Un rachat qui n’a aucun lien avec Salesforce, a souligné dimanche le groupe Meredith, propriétaire du « Time ».


Indépendance de la rédaction

Le groupe Meredith avait annoncé en mars qu’il cherchait un acquéreur pour quatre magazines, dont le « Time ». « Le pouvoir de Time a toujours résidé dans sa façon unique de raconter les gens et les sujets qui nous touchent tous et nous connectent les uns aux autres », a twitté dimanche Marc Benioff, à la tête d’une fortune de 6,7 milliards de dollars.

« Monsieur et Madame Benioff ne seront pas impliqués dans les activités du magazine au quotidien ni dans les décisions éditoriales, qui resteront aux mains de l’équipe dirigeante actuelle de Time », a précisé Meredith. « Les équipes de Time sont stimulées par l’engagement [des Benioff] dans le journalisme de qualité », a réagi le rédacteur en chef de « Time », Edward Felsenthal, qui revendique « plus de 100 millions de lecteurs » dans le monde.

Ancien d’Oracle

Ancien du groupe de logiciels Oracle, Marc Benioff a cofondé Salesforce en 1999. La société est spécialisée dans l’hébergement informatique dématérialisé (cloud) et les logiciels de relations clients.

Basé à San Francisco, Salesforce a désormais une empreinte visible dans la ville avec un gratte-ciel monumental, le plus haut de la ville californienne, inauguré cette année et appelé « Salesforce Tower ». Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 10,4 milliards de dollars sur l’exercice 2017 et espère atteindre les 20 milliards en 2020 et 2022.

lesechos

Aller en haut