Accueil / Mines & Energies / Le pétrole à un nouveau plus bas d’un mois sur les réserves

Le pétrole à un nouveau plus bas d’un mois sur les réserves

Le pétrole à un nouveau plus bas d’un mois sur les réserves

Le pétrole perd les modestes gains engrangés durant la nuit en Amérique du Nord ce jeudi, à un nouveau plus bas d’un mois après des chiffres indiquant une baisse des stocks de brut.

Le brut West Texas Intermediate perd 21 cents ou environ 0.5% à $45,52 le baril à 7:30AM ET (1130GMT), après avoir touché son plus bas depuis le 5 mai à 45.34 $.
Sur l’ICE Futures Exchange à London, le Brent pour livraison en aout perd 22 cents à $47,84 le baril. Le benchmark touchait 47,96 $ la veille, un plus bas depuis le 5 mai.
Les prix du pétrole touchent leur plus bas d’un mois ce mercredi après que des chiffres aient montré que les stocks de brut avaient progressé pour la première fois en neuf semaines.

L’Administration de l’Information sur l’Energie (EIA) a indiqué que les stocks de brut avaient progressé de 3.3 millions de barils au cours de la semaine menant au 2 juin, décevant les marchés qui misaient sur un repli de 3.4 millions de barils.
L’EIA indique également que les réserves d’essence ont augmenté de 3.3 millions de barils, tandis que les produits distillés augmentent de 4.4 million de barils la semaine dernière.

Entre temps, les investisseurs continuent de deviner l’impact des tensions diplomatiques entre le Qatar et le Moyen-Orient, y compris l’Arabie Saoudite.
Avec une production de 620.000 barils par jour, la production de brut du Qatar est l’une des plus faibles parmi les producteurs de l’OPEP, mais la tension au sein du cartel pourrait affaiblir l’accord visant à réduire la production et booster les prix.
Le mois dernier, l’OPEP et certains pays non-membres ont prolongé l’accord visant à réduire la production de 1,8 millions de barils par jour jusqu’à mars 2018.
L’inquiétude qui habite encore les marchés est relative à la production américaine de schiste qui pourrait éclipser les efforts des principaux producteurs dans le rééquilibrage de l’offre et la demande.

Ailleurs sur le Nymex, les futures sur l’essence pour livraison en juillet reculent de 0,3 cents à 1,498 $ le gallon, tandis que le fioul domestique progresse de 0,2 cents à 1,419 $ le gallon.

Les futures sur le gaz naturel pour livraison en juillet gagnent 1,2 cents à 3,032 $ par millions de BUT.

invesring

Aller en haut