Accueil / Mines & Energies / Le pétrole avance de 5% après la coopération Arabie saoudite-Russie

Le pétrole avance de 5% après la coopération Arabie saoudite-Russie

Le pétrole avance de 5% après la coopération Arabie saoudite-Russie

Investing.com – Les prix du pétrole progressent en Europe ce lundi alors que l’Arabie saoudite et la Russie oeuvreront de concert pour soutenir le marché, accroissant les espoirs d’un gel de la production.
A Londres, le Brent pour livraison en novembre est monté à son plus haut depuis le 30 août à $49.15 le baril. Il a terminé à $49.04, en hausse de $2.21, ou 4.75%.
Le brut pour livraison en octobre sur le Nymex a gagné $2.09, ou 4.73%, à $46.24 le baril.
L’Arabie saoudite et la Russie doivent émettre un communiqué conjoint lors du G20 en Chine ce lundi, appelant à une coopération pour soutenir le marché du pétrole.
La Russie, non membre de l’OPEP, devrait envoyer une délégation lors de la réunion de novembre de l’OPEP afin de discuter d’un gel de la production.
Les membres de l’OPEP doivent s’entretenir sur le potentiel gel de la production lors d’une réunion en parallèle d’une conférence sur l’énergie en Algérie entre le 26 et le 28 septembre.
Les prix du pétrole se sont renforcés vendredi après que le président russe, Vladimir Poutine, a indiqué dans une interview pour Bloomberg qu’un accord entre les grands producteurs pour parvenir à un gel de la production serait la bonne décision pour soutenir le marché.
Plus tôt, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a déclaré jeudi qu’un accord sur la production pourrait être mis au point entre l’OPEP et les pays producteurs non membres lors de sa réunion ce mois-ci.
Malgré ces remarques, les chances que la réunion de fin septembre débouche sur une mesure pour réduire l’excédent d’offre mondial semblent minimes. Beaucoup croient que les producteurs de pétrole continueront à surveiller le marché et repousseront les discussions sur un gel à la réunion de l’OPEP à Vienne le 30 novembre.
Une tentative de gel a déjà échoué cette année après que l’Arabie saoudite a fait machine arrière suite au refus de l’Iran de prendre part à l’initiative, soulignant les difficultés entre les rivaux politiques pour arriver à un consensus.
Les volumes échangés devraient rester faibles ce lundi étant donné le jour férié aux Etats-Unis. Les échanges de pétrole se termineront en avance aujourd’hui, mais les bourses fermeront comme d’habitude.

 

 

Investing.com

Aller en haut