Accueil / Mines & Energies / Le pétrole bondit de 1 $ après la réduction de production de l’OPEP

Le pétrole bondit de 1 $ après la réduction de production de l’OPEP

Le pétrole bondit de 1 $ après la réduction de production de l’OPEP

Les prix du pétrole progressent ce jeudi avec des traders encouragés par des signes d’une adhésion et d’une coopération à l’accord passé entre les principaux producteurs pétroliers.

Ailleurs, le Brent pour livraison en mars sur le ICE Futures Exchange de Londres bondit de 1,01 $ ou 1,8% à 56,12 $ le baril, à 8:45AM ET (13:45GMT), après avoir progressé de 1,46 $ ou 2,7% la veille.

Le brut pour livraison en février sur le New York Mercantile Exchange gagne 85 cents ou 1,6% à 53,10 $ le baril. Les prix du brut américain bondissaient de 1,43 $ ou 2,8% la veille.

Le ministre de l’énergie du Kuwait Essam Al-Marzouq a déclaré que son pays avait déjà réduit sa production de 133.000 barils par jour à 2,7 millions de barils.

Le 1er janvier marque le début officiel de l’application de l’accord passé en novembre dernier par l’OPEP et certains pays non-membres tels que la Russie pour la réduction de la production d’au moins 1,8 millions de barils par jour.

L’accord, si honoré, devrait permettre la diminution de l’offre d’environ 2%.

Toutefois, des doutes demeurent quant à l’efficacité d’un tel accord.

Le pétrole a bénéficié d’un booste supplémentaire du dollar affaibli. Le billet vert a plongé après que le président-élu Donald Trump n’ait pas procuré au marché les détails attendus quant à ses promesses d’augmentation de dépenses fiscales et de réduction d’impôts lors de sa très attendues conférence de presse mercredi.

L’indice U.S. dollar, qui mesure la force du billet vert contre un panier d’autres devises, recule de 0,7% à un plus bas d’un mois de 101,00, s’éloignant de son sommet de 14 ans atteint la semaine dernière et estimé à 103,82.

Les prix du pétrole se renforcent lorsque la devise américaine s’affaiblie tandis que la matière première valorisée en dollar devient moins chère pour les détenteurs de devises étrangères.

Ailleurs sur le Nymex, les futures sur l’essence pour livraison en février gagnent 1,8 cents ou 1,1% à 1,617 $ le gallon, tandis que le fioul domestique gagne 2,7 cents ou 1,7% à 1,680 $ le gallon.

Les futures sur le gaz naturel pour livraison en février bondissent de 10,5 cents ou 3,3% à 3,328 $ de millions de British Thermal Units.

Les opérateurs de marché attendent les stocks hebdomadaires de gaz naturel prévus à 10:30ET (15:30GMT), et qui devraient montrer un recul de 144 milliards de pieds cubes lors de la semaine menant au 6 janvier.

A titre de comparaison, la semaine dernière enregistrait une diminution de 49 milliards de pieds cubes, l’année dernière à cette période marquait un recul de 168 milliards de pieds cubes, et la moyenne sur cinq ans est de 167 milliards de pieds cubes.

investing

Aller en haut