Accueil / Bourse / Le pétrole en soutien du Cac 40, Air France-KLM plonge

Le pétrole en soutien du Cac 40, Air France-KLM plonge

Le pétrole en soutien du Cac 40, Air France-KLM plonge

La Bourse de Paris est à l’équilibre sur fond de fermeté du dollar et d’envolée des cours du pétrole. Air France-KLM chute après la démission de son PDG.

La Bourse de Paris oscille autour de l’équilibre sur fond d’envolée des cours du pétrole et de fermeté du dollar. L’euro reste affaibli par la contraction surprise de 0,9% des commandes à l’industrie allemande en mars, là où le marché tablait sur un rebond de 0,5%. Après une série de six semaines de hausse d’affilée, le Cac 40 est désormais en vue de son plus haut de l’année, touché le 23 janvier à 5.567,03. L’activité est cependant limitée en raison de la fermeture du London Stock Exchange pour Early May Bank Holiday.

Le brut dopé par les tensions géopolitiques

A 11h10, le Cac 40 est stable à 5.518,74 points (+0,05%) dans un volume d’affaires de 400 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Dax de la Bourse de Francfort prend 0,39%, tandis que l’indice paneuropéen Euro Stoxx 600 grappille 0,15%.

Le baril de Brent de la mer du Nord a atteint 75,89 dollars ce matin, niveau inédit depuis novembre 2014, avant de revenir autour de 75,50, tiré par un regain de tensions géopolitiques. Le président iranien Hassan Rouhani a mis en garde Donald Trump contre l’erreur « historique » que constituerait un retrait des Etats-Unis de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Le président américain doit annoncer sa décision sur ce dossier le 12 mai.

L’excédent chinois et l’inflation américaine en ligne de mire

La semaine sera par ailleurs émaillée de grand rendez-vous macroéconomiques comme les chiffres du commerce extérieur chinois, demain, et l’inflation américaine, jeudi, sans oublier, le même jour, la décision monétaire de la Banque d’Angleterre. La question des tarifs douaniers reste également en suspens, les discussions entre les Etats-Unis et la Chine étant appelée à se poursuivre, tandis que la décision concernant l’exemption des droits de douanes pour l’acier européen ne sera tranchée que le 1er juin.

Air France-KLM chute après la démission de son PDG

Air France-KLM a perdu plus de 14% au plus bas de la séance, portant sa perte à 48% sur l’année. Le titre est plombé par la démission de son PDG après le rejet de ses propositions par les salariés de la compagnie. Un départ considéré comme une « triste nouvelle » par Kepler Cheuvreux, tandis qu’il est considéré comme « la pire des issues possibles » par Bernstein. MainFirst a dégradé le titre de « neutre » à « sous-performance »

Société Générale pâtit d’une dégradation de Morgan Stanley, passé de « surpondérer » à « pondération en ligne ».

Vivendi cède près de 1%. Le groupe a perdu le contrôle du conseil de Telecom Italia (TIM) au profit du fonds activiste Elliott, qui a obtenu les deux-tiers des sièges au conseil d’administration de l’opérateur transalpin. TIM réunit son conseil ce lundi pour désigner son nouveau patron. A Milan, Telecom Italia progresse de 1%.

Plus forte hausse du Cac 40, STMicroelectronics poursuit sa progression dans le sillage du nouveau record inscrit par Apple, dont il est l’un des fournisseurs, vendredi à New York.

lesechos

Aller en haut