Accueil / Mines & Energies / Le pétrole entame la semaine sur une mauvaise note

Le pétrole entame la semaine sur une mauvaise note

Le pétrole entame la semaine sur une mauvaise note

Le pétrole recule en Europe ce lundi matin, tandis que l’inquiétude liée à la production de schiste aux États-Unis demeure présente.
Le brut est à 44.16 $ le baril, en hausse de 0.2% à 4:55AM ET (0855GMT). Il touchait un plus bas depuis le 28 juin à 43.78 $ vendredi.

Ailleurs, le Brent pour livraison en septembre sur le ICE Futures Exchange de London recule de 0.1% à 46,66 $ le baril après avoir touché un plus bas de deux semaines à 46.28 $.
Cette semaine le WTI per 1.81 $ ou 3.9%, tandis que le Brent recule de 2.06 $ ou 4.2%.
Selon le fournisseur de sévices pétrolier Baker Hughes, la semaine dernière, le nombre de plateforme de forage aux États-Unis a progressé pour la 24e semaine sur 25 semaines.
Cela conduit à un total de 763 plateformes de forage, un plus haut depuis avril 2015.
Le rapport survient après que des chiffres officiels aient fait état d’une progression de la production nationale de 88.000 barils par jour à 9.34 millions de barils à la fin de la semaine, soulignant l’inquiétude liée à la production de schiste.

La progression de l’activité de schiste éclipse les efforts de l’OPEP et d’autres producteurs œuvrant au rééquilibrage du marché.
Lors de la réunion à Vienne en mai, l’OPEP et les pays non-membres, y compris la Russie ont atteint un consensus sur la réduction de 1.8 millions de barils par jours jusqu’à la fin du premier trimestre de l’année 2018.

Jusqu’à présent, l’accord n’a eu que très peu d’impact sur les niveaux de réserves en raison de l’augmentation de la production de pays ne participant pas à cet arrangement, tel que la Libye et les États-Unis.

Un comité ministériel devrait superviser l’accord et discuter de la possibilité de l’augmentation des quotas de réduction lors de la réunion programmée le 24 juillet, selon de secrétaire général de l’OPEP.
Cette semaine, les opérateurs de marché surveilleront les chiffres hebdomadaires sur les stocks de brut et de produits raffinés mardi et mercredi.

Entre temps, les investisseurs attendent le rapport de l’OPEP sur les niveaux d’offre et de la demande.
Ailleurs sur le Nymex, les futures sur l’essence pour livraison en aout reculent de 1,3 cents à 1,489 $ le gallon, tandis que le fioul domestique change peu à 1,447 $ le gallon.
Les futures sur le gaz naturel pour livraison en juillet gagnent 2,9 cents à 2,893 $ par millions de BUT.

investing

Aller en haut