Accueil / Mines & Energies / Le pétrole faiblit après sa récente progression

Le pétrole faiblit après sa récente progression

Le pétrole faiblit après sa récente progression

Les cours du pétrole s’affaissaient jeudi en fin d’échanges européens, la nette hausse du début de la semaine laissant certains opérateurs de marché sceptiques.

Vers 16H35 GMT (18H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 57,04 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 86 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour la même échéance cédait 85 cents à 51,29 dollars.

Les cours avaient dans un premier temps nettement grimpé, le WTI atteignant même son plus haut niveau en séance depuis plus de cinq mois à 52,86 dollars vers 09H40 GMT.

Mais les prix se sont repliés en fin de séance européenne.

“Les facteurs qui ont propulsé le marché en début de semaine sont toujours là, mais il y a un peu de fatigue. Les mouvements du jour sont la preuve que le marché a besoin d’être alimenté régulièrement par des informations positives pour que la hausse se poursuive”, a commenté à l’AFP Gene McGillian, analyste chez Tradition Energy.

Les prix avaient notamment été soutenus en début de semaine par les tensions entre le Kurdistan irakien, région productrice de pétrole, et la Turquie, qui a menacé d’empêcher le Kurdistan d’exporter après un référendum d’indépendance.

Les prix avaient également profité de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis.

Les stocks ont reculé de 1,8 million de barils pour la semaine achevée le 22 septembre, selon les données publiées mercredi par le Département américain de l’Energie (DoE).

“C’est attribuable à l’augmentation de 1 million de barils par jour des opérations de raffinage, maintenant que les raffineries de la côte du golfe du Mexique accélèrent la cadence après l’ouragan Harvey”, a analysé Commerzbank.

bur-js/jbo/nas
zonebourse

Aller en haut