Accueil / Bourse / Le pétrole ouvre en hausse à New York, à la veille d’une réunion des producteurs

Le pétrole ouvre en hausse à New York, à la veille d’une réunion des producteurs

Le pétrole ouvre en hausse à New York, à la veille d’une réunion des producteurs

New York – Les cours du pétrole ont ouvert en hausse vendredi à New York, à la veille d’une nouvelle réunion sur une réduction de l’offre, cette fois avec des producteurs non membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 14H15 GMT, le prix du baril de “light sweet crude” (WTI), référence américaine du brut, prenait 51 cents à 51,35 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Après avoir annoncé une limitation de sa propre production, l’Opep cherche maintenant à convaincre ses partenaires non membres du cartel de décider à leur tour d’une réduction de 600.000 barils par jour de leurs extractions de brut, lors d’une réunion samedi à Vienne.

“On verra si c’est plus ou si c’est moins, mais tout semble sur la bonne voie”, a estimé Mike Dragosits de TD Securities.

La Russie, qui figure parmi le trio de tête des producteurs dans le monde et ne fait pas partie de l’Opep, a annoncé être prête à supporter la moitié de cet effort, soit 300.000 barils par jour.

Dans l’ensemble, le regain d’optimisme avant la réunion de Vienne permettait au baril de renouer avec ses niveaux de lundi.

“L’Opep a fixé des objectifs de limitation pour chacun de ses membres, c’est ce qui fait la force de l’accord et a été positif pour les marchés”, ont précisé les analystes de DNB Markets.

Le baril a fortement monté dans la foulée de l’accord de réduction de l’Opep du 30 novembre mais a connu un trou d’air en milieu de semaine.

“Les investisseurs ont encaissé leur bénéfices et il y avait quelques inquiétudes sur qui pourrait participer à des réductions parmi les producteurs non membres de l’Opep”, a expliqué Mike Dragosits.

Vendredi, “il y a encore des spéculations pour savoir qui se joindra à la réunion, pour l’instant, la Russie, Oman, le Mexique, l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan ont confirmé leur participation”, ont résumé les analystes de JBC Energy.

bur-lla/jld/aro
zonebourse

Aller en haut