Accueil / Mines & Energies / Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, espoirs de rééquilibrage du marché

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, espoirs de rééquilibrage du marché

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, espoirs de rééquilibrage du marché

New York – Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi à New York, profitant de l’approche d’une réunion du comité de surveillance des accords de réduction de l’offre conclus par l’Opep et ses partenaires.

Vers 14H15 GMT, le baril de “light sweet crude” (WTI), référence américaine du brut, prenait 1,25 dollar à 52,62 dollars sur son contrat pour livraison en février, dont c’est le dernier jour de cotation.

“On s’attend à avoir des propos encourageants de la part de l’Opep pendant le week-end”, a estimé John Kilduff de Again Capital.

Un comité de surveillance se réunira ce week-end à Vienne pour vérifier que les pays engagés se tiennent à leur promesses de limitation de la production.

Le 1er janvier, deux accords de réduction de l’offre conclus par l’Opep, l’un en son sein et l’autre avec ses alliés dont la Russie, sont entrés en vigueur pour une période initiale de six mois.

Leur objectif est de rééquilibrer un marché qui souffrait d’un excès de l’offre et ainsi de faire remonter le prix du baril.

Ce regain des cours permettait au pétrole de retrouver à New York son niveau de vendredi dernier et d’effacer ses pertes du début de la semaine.

De leur côté, les experts de Commerzbank faisaient remarquer que les cours du pétrole avaient doublé en an. Ils évoluaient alors à des niveaux les plus bas en 12 ans.

Autre facteur vendredi, “on continue à bénéficier de bons indicateurs économiques chinois”, a relevé John Kilduff.

Même si la croissance de la Chine s’essouffle, elle s’est affiché à 6,7% l’an dernier, ce qui a semblé rassurer les investisseurs du marché de l’or noir sur l’état de santé du deuxième consommateur de pétrole, derrière les Etats-Unis.

Ils étaient encouragés en cela par des données sur l’activité des raffineries chinoises en décembre.

“Il s’agit d’un record et cela montre la vigueur de la deuxième économie mondiale, ce qui soutient les cours”, ont commenté les analystes de PVM.

romandie

Aller en haut