Accueil / Mines & Energies / Le pétrole prend 2% avant les chiffres sur les réserves américaines

Le pétrole prend 2% avant les chiffres sur les réserves américaines

Le pétrole prend 2% avant les chiffres sur les réserves américaines

Les prix du pétrole ont progressé en Europe ce jeudi, poursuivant sur leur lancée alors que les investisseurs attendent de nouvelles informations hebdomadaires sur les réserves américaines de brut et de produits raffinés.
Le brut pour livraison en octobre sur le Nymex prend 92 cents, ou 2.02%, à $46.42 le baril. Hier, les futures sur le pétrole échangé à New York avaient gagné 67 cents, ou 1.49%.
L’EIA publiera son rapport hebdomadaire sur les réserves de pétrole à 17h. Les analystes prévoient une hausse de 225 000 barils.
Les stocks de carburant devraient décliner de 171 000 barils alors que les réserves de distillats, dont le fuel et le diesel, devraient augmenter de 684 000 barils.
Les chiffres de l’EIA sortent avec un jour de retard car lundi était férié aux Etats-Unis.
Après la clôture mercredi, American Petroleum Institute a indiqué que les stocks de pétrole aux Etats-Unis ont reculé de 12.1 millions de barils lors de la semaine s’achevant le 2 septembre.
Si le rapport du gouvernement de ce jeudi indique la même baisse, il s’agirait de la plus importante perte en une semaine depuis avril 1985.
Le rapport API a montré un déclin de 2.3 millions de barils de carburant, tandis que les distillats ont progressé de 944 000 barils sur la semaine.
A Londres, le Brent pour livraison en novembre prend 81 cents, ou 1.7%, à $48.79 le baril. Les futures sur le Brent échangé à Londres a gagné 72 cents, ou 1.52%, mercredi.
Les traders continuent de peser les perspectives que les grands pays producteurs de pétrole vont geler la production afin de soutenir le marché lorsqu’il se réuniront ce mois-ci.
L’OPEP, avec l’Arabie saoudite et les pays du Moyen Orient en tête, se réuniront avec d’autres producteurs non membres de l’organisation, dont la Russie, en Algérie entre le 26 et le 28 septembre.
Le Brent a progressé lundi après que l’Arabie saoudite et la Russie ont indiqué travailler de concert pour soutenir le marché. Or, les prix ont reculé alors que l’accord n’a pas donné lieu à des mesures imminentes pour réduire l’excédent mondial.
Les chances que la réunion d »bouche sur des mesures pour limiter l’excédent mondial semblent minimes. Beaucoup croient que les producteurs de pétrole continueront à surveiller le marché et retarderont les discussions sur un gel de la production à la réunion officielle de l’OPEP à Vienne le 30 novembre.
Une tentative de gel de la production a déjà échoué cette année après que l’Arabie saoudite a fait machine arrière suite au refus de l’Iran de prendre part à l’initiative, soulignant les difficultés pour les rivaux politiques à parvenir à un consensus.

 

 

investing.com

Aller en haut