Accueil / Mines & Energies / Le pétrole proche d’un plus haut de 3 ans sur les réserves

Le pétrole proche d’un plus haut de 3 ans sur les réserves

Le pétrole proche d’un plus haut de 3 ans sur les réserves

Le cours du pétrole reste inchangé proche d’un récent sommet ce jeudi, après qu’un rapport ait montré que les réserves de brut américain reculaient pour la huitième semaine consécutive.

Le contrat brut pour livraison en février aux États-Unis gagne 2 cents à 63,59 dollars le baril à 3:40AM ET (0840GMT), après avoir engrangé 1% la veille. Il touchait un plus haut depuis décembre 2014 mercredi à 63.67 $.

Ailleurs, le Brent pour livraison en mars sur l’ICE Futures Exchange à Londres abandonne 0.7 cents à 69.13 $ le baril, juste après avoir atteint un sommet depuis mai 2015 à 69.37 $.

La US Energy Information Administration a déclaré mercredi dans son rapport hebdomadaire que les stocks de pétrole brut ont baissé de 4,9 millions de barils la semaine finissant le 5 janvier. Les analystes misaient sur une baisse de 3,9 millions de barils.

Les inventaires totaux de pétrole brut aux États-Unis sont à 419,5 millions de barils la semaine dernière, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne quinquennale d’un peu plus de 420 millions de barils.

Le rapport a également montré que la production de pétrole brut aux États-Unis a baissé de 290 000 barils par jour (bpj) à 9,49 millions de bpj.

Les prix du pétrole ont augmenté d’environ 13% depuis le début du mois de décembre, profitant des efforts de réduction de la production menés par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et la Russie. Les producteurs ont convenu en décembre de prolonger les réductions actuelles de la production de pétrole jusqu’à la fin de 2018.

L’accord visant à réduire la production de pétrole de 1,8 million de barils par jour (bpj) a été adopté l’hiver dernier par l’OPEP, la Russie et neuf autres producteurs mondiaux. L’accord devait se terminer en mars 2018, ayant déjà été prolongé une fois.

Par ailleurs, l’essence a reculé de 0.1% à 1,831 $ le gallon, tandis que fioul domestique perd 0.1% à 2.078 $ le gallon.

Le gaz naturel a progressé de 0.8% à 2,930 $ par million d’unités thermiques britanniques, alors que les traders attendent les stocks hebdomadaires plus tard dans la journée, sur des attentes pour une baisse de 318 milliards de pieds cubes.

Cela dépasserait le record de 287 milliards de pieds cubes au cours de la semaine menant au 10 janvier 2014. Le changement moyen sur cinq ans pour la semaine est une baisse de 170 milliards de pieds cubes.

investing

Aller en haut