Accueil / Mines & Energies / Le pétrole se renforce tandis que les stocks sont dans la ligne de mire

Le pétrole se renforce tandis que les stocks sont dans la ligne de mire

Le pétrole se renforce tandis que les stocks sont dans la ligne de mire

Les prix du pétrole sont en hausse durant la séance nord-américaine ce mardi, rebondissant après un plongeon de 4% à leur plus bas de un mois durant la séance dernière, tandis que les opérateurs de marché anticipent les chiffres relatifs aux stocks de brut et de produits raffinés.
L’Institut Américain du Pétrole devrait publier son rapport hebdomadaire ce mardi à 4:30PM ET (20:30GMT). Des chiffres officiels de l’Administration de l’Information de l’Énergie devraient également être publiés mercredi, tandis que les marchés prévoient une hausse des stocks de 1,0 millions de barils.

Le brut en livraison pour décembre sur le New York Mercantile Exchange progresse de 35 cents, ou 0,75% à 47,21 $ le baril à 9:35AM ET (13:35GMT).
Le contrat à terme a chuté de 1,84 $ ou 3,78 % durant la séance précédente, après avoir reculé à 46,63 $, un niveau que l’on n’avait pas constaté depuis le 29 septembre.
Ailleurs, le Brent pour livraison en janvier sur le ICE Futures Exchange de Londres a engrangé 48 cents, ou 0,99 % à 49,09 $ le baril, après avoir perdu 2,07 $ ou 4,08 % lundi. Les prix du Brent ont reculé jusqu’à 48,61 $ durant la séance précédente, un niveau que l’on avait pas constaté depuis le 29 septembre, dans un contexte ou le scepticisme autour de la concrétisation d’un accord visant la réduction de la production ne cesse de s’amplifier.
L’OPEP a atteint un accord pour limiter sa production à un niveau compris entre 32,5 millions et 33,00 millions de barils par jour, lors de discussions tenues en septembre en Algérie. Toutefois, le groupe ne finalisera pas les détails d’un tel accord avant sa prochaine réunion officielle à Vienne le 30 novembre.

La possibilité que la réunion de novembre n’aboutisse à rien est grande tandis que l’Irak, l’Iran, la Libye et le Nigeria ont tous signalé qu’ils ne souhaitaient pas prendre part à une réduction de la production. La position de la Russie demeure floue, alimentant ainsi l’incertitude.

investing

Aller en haut