Accueil / Auto & Transports / Le pilotage automatique selon Volvo

Le pilotage automatique selon Volvo

Le pilotage automatique selon Volvo

Les véhicules autonomes se préparent, lentement mais sûrement, à envahir nos routes. Tous les constructeurs y travaillent d’arrache-pied. En 2017, sur les routes de Suède, pas moins de 100 Volvo XC90 autonomes arpenteront ainsi le bitume. Aujourd’hui, nous avons un avant-goût de Sensus, l’interface de pilotage automatique.

Pour activer ce pilote automatique, il faut tout d’abord entrer l’adresse de destination dans le système de navigation. Une fois que le véhicule reconnait une portion où il peut prendre le contrôle, il propose son aide au conducteur, lequel accepte ou non, via une commande derrière le volant. Une fois le pilote automatique activé, celui-ci est capable déterminer jusqu’à quand il pourra rester engagé, indiquant ainsi au conducteur combien de temps il a sans conduire.

La voiture scrute la route grâce à sa vue à 360°, lui permettant d’éviter les autres véhicules et les obstacles. Et si la situation était telle que vous pourriez avoir besoin de reprendre la main, il vous alerte. Si vous ne reprenez pas le contrôle, la voiture se mettra d’elle-même en sûreté.

Et pour bien profiter de ce pilotage automatique, certaines fonctionnalités se déverrouillent automatiquement dès que ce dernier est activé, comme la lecture de vidéo par exemple.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, Volvo insiste bien sur le fait que le pilotage automatique n’est pas aussi effrayant et étrange que l’on pourrait le penser, il s’agit simplement d’une extension de l’aide à la conduite.

ubergizmo.com

Aller en haut