dimanche 05 juillet 2020
Accueil / Mines & Energies / Le prix du cobalt poursuit sa tendance à la baisse, affecté par les difficultés du secteur aéronautique

Le prix du cobalt poursuit sa tendance à la baisse, affecté par les difficultés du secteur aéronautique

Le prix du cobalt poursuit sa tendance à la baisse, affecté par les difficultés du secteur aéronautique

Le prix du cobalt dégringole depuis plusieurs mois à cause de la baisse des ventes de véhicules électriques. Cette tendance baissière devrait se poursuivre en raison du ralentissement de la demande du secteur aéronautique, où le métal est utilisé pour les aubes des turbines dans les réacteurs.

Le prix du cobalt est sur une tendance à la baisse depuis plusieurs mois, et cela s’est accentué avec la pandémie de Covid-19. Le métal a chuté de 15 % depuis février pour s’établir autour de 30 000 $ la tonne, alors que se présentent de nouvelles inquiétudes liées à la chute de la demande pour les aubes des turbines à réaction.

Alors que la pandémie de Covid-19 a cloué les avions au sol, les compagnies aériennes enregistrent des pertes, et certaines à l’image de Qatar Airways ou Singapour Airlines, envisagent de reporter leurs achats de nouveaux avions. La demande du secteur de l’aéronautique s’établira à 4 442 t cette année, soit une baisse de 18 % par rapport à 2019, a déclaré George Heppel, un analyste chez CRU Group cité par Reuters.

Cette situation vient s’ajouter à la baisse de la demande déjà enregistrée dans le secteur des véhicules électriques, faisant monter d’après l’expert, l’excédent total de cobalt à 6 300 t cette année. Si les ventes de voitures devraient bientôt repartir à la hausse, cela ne devrait toutefois pas suffire à rééquilibrer le marché.

Avec de telles perspectives, c’est la RDC, premier producteur mondial, qui a de nouvelles raisons de s’inquiéter à un moment où son économie est déjà durement touchée par la crise sanitaire. Le temps où le métal se négociait à 90 000 $ la tonne semble désormais bien assez loin.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut