mardi 24 novembre 2020
Accueil / Mines & Energies / Le producteur italien de pétrole Eni veut se débarrasser de certains de ses actifs au Congo

Le producteur italien de pétrole Eni veut se débarrasser de certains de ses actifs au Congo

Le producteur italien de pétrole Eni veut se débarrasser de certains de ses actifs au Congo

Eni planifie la vente de certains actifs qu’il opère au large du Congo. Cest ce qu’ont confié à Bloomberg des sources proches de la compagnie ayant souhaité garder lanonymat. Ceci vise à réduire les dépenses d’investissement, vu le manque de dynamisme du marché depuis début 2020.

Des sources proches d’Eni ont rapporté que la société a désigné le gestionnaire d’actifs basé aux Bermudes, Lazard Ltd, pour l’accompagner dans la vente de certains de ses actifs producteurs en République du Congo. Eni espère se débarrasser de ces actifs (non encore précisés) pour limiter ses dépenses dans un contexte de marasme généralisé pour l’ensemble du secteur. Selon les précisions de ces sources, il s’agira d’actifs sur lesquels Eni a un statut d’opérateur.

Dans le pays, la société italienne produit 90 000 barils d’équivalents pétrole par jour provenant de champs qu’il opère et 56 000 barils supplémentaires provenant d’actifs non opérés.

Avec la baisse d’un tiers du prix du brut cette année, les producteurs d’hydrocarbures ont procédé à des réductions de coûts considérables, ont réduit leur personnel et se sont déchargés de certains de leurs actifs de peur que la demande de pétrole ne revienne jamais à son niveau d’avant le coronavirus.

Le projet de cession vise également à céder le navire flottant de production, de stockage et de déchargement (FPSO), Jotun dont la valeur devrait avoisiner un milliard de dollars.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut