Accueil / Tic & Telecoms / Le rappel du Galaxy Note 7 pourrait coûter 1 milliard de dollars à Samsung

Le rappel du Galaxy Note 7 pourrait coûter 1 milliard de dollars à Samsung

Le rappel du Galaxy Note 7 pourrait coûter 1 milliard de dollars à Samsung

Le géant coréen de l’électronique Samsung lance le rappel de tous ses smartphones Galaxy Note 7 vendus pour cause de défaut de batterie. Une opération qui pourrait lui coûter 1 milliard de dollars.

Alors qu’Apple s’apprête à introduire le 7 septembre 2016 son iPhone 7, Samsung Electronics doit gérer le problème de batterie du Galaxy Note 7, son dernier smartphone vedette à grand écran lancé début août 2016. Le géant coréen de l’électronique a annoncé le rappel de tous les produits déjà vendus, soit 2,5 millions d’appareils.

Batterie de Samsung SDI en cause

Des investigations internes démontrent que la batterie du Galaxy Note 7 présente un risque d’incendie. 35 cas d’explosion ont été rapportés à Samsung Electronics par les clients. Par précaution, le groupe de Séoul a choisi de suspendre la commercialisation du smartphone et de procéder à l’échange de tous les produits déjà vendus.

Pour le Galaxy Note 7, Samsung Electronics s’approvisionne en batterie à 70% auprès de sa société sœur Samsung SDI et à 30% auprès du chinois Amperex Technology Limited. C’est le modèle en provenance de Samsung SDI qui serait défectueux.

Samsung a “le coeur brisé”

La batterie constitue un composant sensible des produits portables. Pour des raisons d’encombrement et d’autonomie, elle est exploitée aux limites, ce qui entraine des surchauffes et des risques d’incendie. Les rappels de notebooks sont légion. Mais c’est la première fois qu’un rappel massif concerne des smartphones.

Combien tout cela va-t-il coûter à Samsung ? Près de 1 milliard de dollars selon des analystes. Un chiffre que Samsung Electronics ne confirme pas. Mais le patron de l’activité mobile, Koh Dong Jin, reconnait que “le montant a de quoi briser le cœur”, rapporte Bloomberg.

 

 

Ridha Loukil / usine-digitale.fr

Aller en haut