Accueil / Finances / Le résultat net de Standard Chartered Bank Botswana a reculé de 85% en 2015

Le résultat net de Standard Chartered Bank Botswana a reculé de 85% en 2015

Le résultat net de Standard Chartered Bank Botswana a reculé de 85% en 2015

Le résultat net de la filiale botswanaise de Standard Chartered Bank a reculé de 85,26% en 2015 à seulement 47,3 millions de Pulas (4,34 millions $), contre 311 millions de Pulas (28,5 millions $) en 2014, a-t-on pu constater de ses résultats financiers publiés en fin de semaine dernière.

Le management de l’entreprise explique cette contre-performance par la situation générale qui frappe les prix des matières premières, et qui a pesé sur les sociétés minières, qui sont des acteurs majeurs de l’économie botswanaise.

Dans le détail, l’exploitation bancaire pure a été plombée par des charges d’intérêts trop importantes (385,6 millions de Pulas vs 246,26 millions de Pulas en 2014), une situation qui a conduit à des revenus nets d’intérêts de 471,3 millions de Pulas, en baisse de 21%. Dans le même temps, les revenus des frais et commissions ont reculé de 7% à 252 millions de Pulas et les autres revenus sont ressortis à 156,5 millions de Pulas, contre 207,18 millions de Pulas en 2014.

Dans un tel contexte, le Produit Net Bancaire de la période sous revue a été de 880 millions de Pulas (80,6 millions $), contre 1,073 milliards de Pulas (98,4 millions $) en 2014. En plus de cette contre-performance, Stanchart Botswana a dû faire face à des charges d’exploitation plus importantes, notamment du fait d’une progression des dépenses administratives qui ont culminé à 425,7 millions de Pulas sur la période de référence.

Le groupe qui opère au Botswana depuis près de 120 ans est assez optimiste pour l’exercice 2016 qui est en cours. Ses dirigeants estiment que la plupart des projets gouvernementaux destinés à relancer la croissance du Produit Intérieur Brut du pays, vont nécessiter un accompagnement financier qui offrira des opportunités de revenus supplémentaires pour les banques.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut