Accueil / Mines & Energies / Le secrétaire général de l’Opep a bon espoir qu’un accord sera trouvé aujourd’hui (agences), le Brent en hausse

Le secrétaire général de l’Opep a bon espoir qu’un accord sera trouvé aujourd’hui (agences), le Brent en hausse

Le secrétaire général de l’Opep a bon espoir qu’un accord sera trouvé aujourd’hui (agences), le Brent en hausse

Le baril de Brent vient de retrouver le seuil des 50 dollars, après des déclarations du secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, qui a bon espoir qu’un accord soit trouvé aujourd’hui sur la production.

Le cours du brut vient de reprendre plus de 2 dollars, retrouvant le seuil des 50 dollars, abandonné à la fin du mois d’octobre, à 50,10 dollars après les informations relayées par les agences de presse selon lesquelles le secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, a bon espoir qu’il y aura un accord lors de la réunion organisée à Vienne ce mercredi. Selon l’agence Bloomberg, qui rapporte des propos d’un délégué de l’organisation, l’Opep a fait des progrès sur l’Iran et l’Irak lors du petit déjeuner mais l’accord n’est pas encore finalisé. La réunion officielle vient de débuter à 10 heures. Elle a été avancée d’une heure par rapport au programme initial.

Pour le délégué irakien à l’Opep, cela ne fait aucun doute : un accord sera trouvé pour encadrer la production, a-t-il affirmé en entrant dans l’hôtel où se tenaient ce matin ces discussions informelles en marge de la réunion du cartel. Pour sa part, le ministre iranien du pétrole Bijan Zanganeh a déclaré qu’il y a eu de bonnes propositions de formulées, qu’un arrangement était possible, mais qu’aucune demande de réduction de la production iranienne par rapport à ses niveaux actuels n’a été faite.

En septembre, l’accord de principe signé à Alger – une première depuis 2008 – avait propulsé le baril de Brent au-dessus des 50 dollars, lui permettant de rallier un plus haut annuel à 53,73 dollars le 10 octobre.

Le baril de Brent prend plus de 1 dollar après l'espoir fondé sur un accord à l'Opep ce mercredi à Vienne

/investir.lesechos

Aller en haut