dimanche 25 octobre 2020
Accueil / Développement / Le secteur industriel à l’heure du développement durable (Secteur Privé & Développement)

Le secteur industriel à l’heure du développement durable (Secteur Privé & Développement)

Le secteur industriel à l’heure du développement durable (Secteur Privé & Développement)

Le secteur industriel est souvent présenté comme indispensable au développement économique mais il fait aussi l’objet de nombreuses controverses (impact environnemental, respect du droit du travail, création d’emplois décents, etc.) C’est pourquoi, Proparco a souhaité consacrer le dernier numéro de sa revue Secteur Privé et Développement aux enjeux que pose le secteur industriel à l’heure du développement durable. La revue laisse la par ole à de s chercheurs, économistes, représentants d’ONG et chefs d’entreprise pour éclairer ces thématiques particulièrement d’actualité dans ce contexte de crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de Covid-19.

Panacée d’une Afrique en manque d’emplois ? Miracle asiatique ? Responsable du changement climatique ? Outil d’une (in)dépendance et d’une résilience nationale ?

Parler d’industrialisation, c’est rappeler que ce secteur est souvent présenté comme une étape indispensable au développement économique, pourvoyeur d’emplois et où les innovations en matière de transition énergétique fleurissent. Aujourd’hui, il représente 25% du PIB de l’Afrique subsaharienne et 36% du PIB de l’Asie du Sud-Est.

Mais parler d’industrialisation, c’est aussi évoquer les controverses liées au secteur qui conduisent à s’interroger sur les transformations nécessaires pour permettre la mise en œuvre de l’Accord de Paris, la préservation de l’environnement et le respect des normes sociales et environnementales garantes d’un développement durable et plus équitable (création d’emplois décents, utilisation de technologies propres, innovations partagées).

La crise sanitaire et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19, en plus de mettre à l’épreuve les économies du monde entier, est venue exacerber l’acuité de ces questions.

Les auteur·e·s de ce numéro, qu’ils ou elles soient chercheurs, économistes, représentants d’ONG ou chefs d’entreprise apportent quelques clés de lecture sur les principaux enjeux de l’industrialisation – innovation, climat, accompagnement technique, conditions de travail – et donnent des pistes sur quelques bonnes pratiques.

La revue explore notamment les liens entre industrie et climat, les enjeux dans l’industrie textile ou encore les questions clés des politiques dans l’industrialisation africaine. Deux articles d’analyse ainsi qu’une étude de cas au Maroc se penchent plus particulièrement sur l’impact et les conséquences de la crise Covid-19.

Amélie Pierre Milon, coordinatrice du numéro, présente les grands enjeux de la revue.

Agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut