Accueil / Développement / Le Slip Français, une marque culottée aux Etats-Unis

Le Slip Français, une marque culottée aux Etats-Unis

Le Slip Français, une marque culottée aux Etats-Unis

C’est ce qu’on appelle une opération marketing bien rodée. Le Slip Français a lancé une campagne de levée de fonds pour financer l’ouverture d’un magasin éphémère à Los Angeles fin mars. Avec un storytelling dont lui seul a le secret.

La marque de sous-vêtements – spécialiste du buzz sur fond de second degré – met en scène son mannequin de vitrine, Léo, tombé amoureux de son double féminin lors de la Fashion Week. Mais alors que sa « Sherry » est repartie de l’autre côté de l’Atlantique, celui-ci espère la retrouver sur la Côte ouest, au terme d’un road trip à travers les Etats-Unis. Les internautes sont ainsi invités à financer le voyage du beau gosse en slip sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. L’argent récolté sera utilisé notamment pour couvrir les frais relatifs à l’ouverture de la boutique. « On voulait trouver une histoire rigolote pour lancer Le Slip aux Etats-Unis, avec nos moyens », raconte Guillaume Guibault, 29 ans, président et fondateur de la marque de slips « 100% made in France ».

Bien entendu, le mannequin ne se déplacera pas tout seul. C’est bien le jeune entrepreneur, rejoint sur la route par deux acolytes, qui mouillera la chemise et traversera les Etats-Unis avec Léo sous le bras. Des arrêts sont prévus à New York, Memphis, Austin (pour South By South West), Houston, la Nouvelle-Orléans, Las Vegas, pour finir à Los Angeles (dates en encadré) pour l’ouverture de la boutique pendant une durée de trois semaines.

Les USA sont la nouvelle cible du Slip Français, dont le nom est aujourd’hui aussi bien connu pour ses sous-vêtements fabriqués en France que ses campagnes virales sur les réseaux sociaux. On lui doit notamment le désormais célèbre « Le changement de slip, c’est maintenant » pendant la campagne présidentielle de 2012 et plus récemment le détournement d’une image de Neil Patrick Harris en slip aux Oscars, rhabillé par la marque en Slip français.

Visiblement, la méthode du Slip porte ses fruits. Depuis le lancement de la marque en 2011, après « un pari entre potes dans un bar« , le Slip Français a fait du chemin. L’enseigne au logo tricolore propose aujourd’hui 120 produits pour elle et pour lui – dont des espadrilles, des charentaises, ou encore des maillots de bain – et multiplie les partenariats avec certaines marques françaises de prêt à porter, dont Princesse Tam-Tam pour la Saint-Valentin. Notamment, son chiffre d’affaire s’est élevé à 1,5 million d’euros en 2014 et devrait atteindre les 3 millions en 2015. Et alors que Le Slip Français à fêté l’ouverture de sa première boutique dans le Marais, en octobre dernier, c’est aujourd’hui vers l’export que la marque française souhaite se tourner : une boutique ouvrira prochainement à Hong-Kong et « probablement une autre au Japon très bientôt ».

Pour ouvrir sa boutique éphémère à Los Angeles, et financer le voyage, le Slip Français espère récolter 30.000 dollars. Un objectif qu’il n’aura pas de mal à atteindre selon son fondateur. » Le ‘made in France’ a particulièrement la cote aux Etats-Unis, où pas mal de marques françaises marchent plutôt bien », explique Guillaume Guilbaut, qui cite l’exemple de St James, avec laquelle Le Slip Français a réalisé plusieurs partenariats. Le jeune entrepreneur projette également d’ouvrir une boutique éphémère à New York pour Noël. On a pas fini d’entendre parler de slip aux Etats-Unis.

Emmanuelle Drouineau
frenchmorning.com

Aller en haut