Accueil / Finances / Le sud-africain Liberty Holdings réalise une petite marge, malgré le poids de la faillite d’African Bank

Le sud-africain Liberty Holdings réalise une petite marge, malgré le poids de la faillite d’African Bank

Le sud-africain Liberty Holdings réalise une petite marge, malgré le poids de la faillite d’African Bank

Exposé à la faillite survenue chez African Bank Investment Ltd au mois d’août 2014 à travers sa filiale de gestion d’actifs Stanlib, le groupe d’assurance sud-africain Liberty Holdings (filiale du groupe bancaire Standard Bank), est parvenue au cours de l’année 2014, à réaliser une marge positive, et même en très légère progression.

« Stanlib a été impactée par les sentiments négatifs à l’endroit des marchés monétaires, à la suite de la faillite d’African Bank. Cela s’est traduit par un retrait net de 13,7 milliards de rands de la part des investisseurs sur ses différents fonds consacrés aux marchés monétaires », a expliqué Liberty dans le communiqué annonçant ses résultats jeudi 26 février 2015.

Malgré tout, les performances de fin de bilan pour l’exercice 2014 sont encourageantes. Le revenu net s’affiche à 3,92 milliards de rands (342 millions $), soit une hausse très sensible, de 10 millions de rands. Même si les revenus par action, hors cas exceptionnel, ont baissé pour atteindre 13,92 rands, leur valeur est supérieure au pronostic de 13,52 rands que lui affectaient les analystes et experts.

Les actifs sous gestion du groupe ont aussi progressé, mais de manière moins vigoureuse (+4%) que lors de l’année 2013 (+13%). Les revenus des primes en Afrique du Sud ont tiré la croissance des revenus spécifiques à ce pays qui ont terminé en hausse de 15%. Le marché a répondu positivement à cette annonce. Le titre Liberty Holding a bondit de 3% au cours de la journée boursière du 26 février.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut