Accueil / Finances / Le tanzanien Bank M s’offre 51% du Kenya Oriental Bank et vise une double cotation en bourse

Le tanzanien Bank M s’offre 51% du Kenya Oriental Bank et vise une double cotation en bourse

Le tanzanien Bank M s’offre 51% du Kenya Oriental Bank et vise une double cotation en bourse

Le groupe financier Bank M Tanzania Plc a finalisé l’acquisition de 51% de la banque kényane Oriental Bank, dans le cadre de sa stratégie quinquennale d’acquisitions. L’initiative devrait déboucher sur la constitution d’une nouvelle entité qui sera désignée M-Oriental Bank et sera cotée sur les marchés financiers de Tanzanie (Dar es Salam Stock Exchange) et du Kenya (Nairobi Securities Exchange).

« Nous apportons bien plus de capital, afin de renforcer Oriental Bank et lui permettre d’avoir une plus grande confiance du marché », a fait savoir Jacqueline Woiso, la Directrice Générale de M-Bank. Le montant final du deal n’a pas été communiqué, mais on se souvient qu’en 2015, les actionnaires d’Oriental Bank ont approuvé le projet visant à attribuer 42,28 millions de ses actions, au prix de 30 shillings chacune, soit au total 1,26 milliard de shillings kényans (100 shillings = 1 $).

Bank M compte, pour sa part, poursuivre avec de nouvelles acquisitions, notamment en Tanzanie, en Ouganda, au Rwanda et dans d’autres pays offrants un potentiel intéressants pour ses opérations. Pour le premier trimestre s’achevant au 31 mars 2016, elle a déclaré un bénéfice net de 5,3 milliards de shillings (2,4 millions $), en hausse de près de 25%, comparé à celui de la même période en 2015.

Rappelons que le pipeline des acquisitions bancaires s’est élargi au Kenya qui, selon certains experts, présente un ratio de banque par habitant plus élevé que celui du Nigéria par exemple. Les difficultés rencontrées par certaines banques ont ouvert des possibilités pour des fusions-acquisitions. Dans la foulée, on apprend ainsi que le Mauricien SBM Holding est toujours en discussion pour acheter une banque kényane. Aussi la Chase Bank of Kenya est toujours dans le viseur des investisseurs, dont Kenya Commercial Bank

A un niveau plus global, la valeur des fusions/acquisitions annoncées sur les banques en Afrique atteint près de 900 millions $ en cette année 2016. On peut citer les 12% d’EFG Hermes Holding que Natixis souhaiterait placer à un investisseur et l’acquisition en cours d’une part minoritaire dans le nigérian Fidelity Bank par l’investisseur Duet Asset Management pour 18,5 millions $. Mais la plus grosse des initiatives en cours est celle relative à la mise sur le marché par Barclays, de sa filiale en Egypte. La transaction est évaluée à plus de 500 millions $ et on retrouve, entre autres, dans la liste des potentiels acquéreurs, le groupe marocain Attijariwafa Bank.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut