Accueil / Développement / Le Togo et l’OPIC renforcent leur partenariat pour plus d’investissements dans les secteurs clés

Le Togo et l’OPIC renforcent leur partenariat pour plus d’investissements dans les secteurs clés

Le Togo et l’OPIC renforcent leur partenariat pour plus d’investissements dans les secteurs clés

Le Togo obtient l’appui de l’agence américaine Overseas Private Investment Corporation (OPIC) pour drainer des investissements dans le secteur privé togolais, surtout dans les domaines prioritaires de sa politique de développement.

A Lomé, mardi à la Primature, le gouvernement et le Premier ministre Selom Klassou ont échangé des points de vue avec une délégation de cette agence conduite par le vice-président exécutif, David Bohigian, sur la promotion d’investissement privé américain dans les marchés émergents.

Il a été évoqué, lors de la rencontre, le potentiel qui fait du Togo “un formidable gisement d’investissement et d’opportunités d’affaires”, à un moment où le pays est engagé sur la voie de l’émergence à l’horizon 2030, selon M. Klassou.

Pour l’OPIC et le Togo, il a été essentiellement question d’identifier les secteurs dans lesquels ils devront renforcer leur coopération en vue d’augmenter le flux des investissements de sorte à amener le secteur privé togolais à jouer à plein son rôle de moteur de développement économique.

Le secteur agricole avec le développement des agropoles et celui de l’énergie ont été, entre autres, identifiés outre la modernisation du quai minéralier de Lomé pour optimiser son potentiel à la lumière de la dynamique de développement en cours dans les pays enclavés.

Selon le Premier ministre Klassou, “le Togo se positionne comme un hub logistique et d’affaire par excellence dans une sous-région en pleine croissance”.

Dans cette vision, le Togo va s’employer “à concentrer les efforts sur les activités de services, en mettant un accent tout particulier sur la logistique, à promouvoir la qualité, à poursuivre les investissements dans les infrastructures tout en accompagnant activement la mutation du secteur agricole”, a-t-il souligné.

M. Klassou s’est appuyé sur un climat des affaires amélioré dans le pays au bout d’intenses réformes, des infrastructures et projets majeurs réalisés ou en cours notamment dans les secteurs agricole, portuaire et aéroportuaire, et un partenariat public-privé actif au Togo.

Pour rappel, l’OPIC intervient déjà au Togo avec un financement à long terme qu’elle a accordé au groupe américain Contour Global pour une centrale de 100 MW fonctionnant au gaz naturel ou au fuel lourd pour la production d’électricité.

Elle avait accompagné, vers la fin des années 1980, le Togo dans la création de la Zone franche de transformation pour l’exportation. C’était avec d’autres organismes de coopération dont le PNUD, l’ONUDI et l’USAID.

LOME, 10 janvier (Xinhua)

Aller en haut