Accueil / Bourse / Les actions européennes remontent après le PMI chinois et avec les M&A

Les actions européennes remontent après le PMI chinois et avec les M&A

Les actions européennes remontent après le PMI chinois et avec les M&A

Les principales Bourses européennes évoluent dans le vert en début de séance mardi, regagnant une partie du terrain perdu la veille grâce entre autres à un bon indicateur chinois et à des annonces de fusions-acquisitions, des facteurs qui l’emportent sur l’impact des tensions géopolitiques.
À Paris, le CAC 40 gagne 0,37% à 5.122,84 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,54% et à Londres, le FTSE avance de 0,3%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,41%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,39% et le Stoxx 600 de 0,38%.

En Asie, Tokyo a fini en repli de 0,63%, les tensions avec la Corée du Nord décourageant la prise de risque, d’autant qu’elles font monter le yen. Mais l’indice MSCI des valeurs d’Asie-Pacifique hors Japon prend 0,2% et la Bourse de Shanghai s’est adjugée 0,16%, grâce entre autres au bon chiffre de l’indice PMI Caixin-Markit des services en Chine, au plus haut depuis trois mois à 52,7.

Ce nouveau signe de bonne santé de la deuxième économie mondiale profite notamment au secteur des matières premières, dont l’indice Stoxx européen prend 0,57%.

Les indices PMI des services en Europe seront publiés à partir de 07h50 GMT et sauf gros écart avec les estimations “flash” publiés fin août, ils devraient confirmer la bonne santé de l’économie de la zone euro.

Aux Etats-Unis, la publication des indices PMI et ISM est décalée après le “Labor Day” mais la journée sera marquée par plusieurs interventions de responsables de la Réserve fédérale (Fed): la gouverneure de la Fed Lael Brainard doit s’exprimer à 12h00 GMT, le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, à 17h10 GMT et celui de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, à 23h00 GMT.

SCHNEIDER ET AVEVA RECHERCHÉS APRÈS LEUR RAPPROCHEMENT

Aux valeurs en Europe, Schneider Electric gagne 0,68%, l’une des plus fortes hausses du CAC, après l’annonce de la fusion de ses activités de logiciels industriels avec le britannique Aveva, qui bondit de 24,06%.

Dans l’aéronautique, Safran est stable après le rachat de l’américain Rockwell Collins par le conglomérat United Technologies, propriétaire entre autres du motoriste Pratt & Whitney, une opération de 30 milliards de dollars. Le groupe français a dit ne pas craindre de pressions sur les prix et confirmé son objectif de production de moteurs Leap.

En tête du Stoxx 600, EDF avance de 2,85%.

Du côté des devises, le dollar se stabilise face à un panier de six devises de référence après son repli de la veille au profit du franc suisse et du yen face aux tensions liées à la Corée du Nord.

L’euro, lui, est en légère baisse face à la devise américaine, autour de 1,1880 dollar.

Sur le marché pétrolier, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,53% à 47,54 dollars le baril, la reprise progressive de l’activité des raffineries fermées avant le passage de la tempête Harvey soutenant la demande. A l’inverse, les contrats à terme sur l’essence, qui s’étaient envolés la semaine dernière, retombent de plus de 4%.

Le Brent cède 0,3% à 52,19 dollars, pénalisé par le mouvement général de repli sur les valeurs refuges. L’or, à plus de 1.335 dollars l’once reste ainsi proche du pic de 11 mois touché lundi.

Blandine Hénault
reuters

Aller en haut