Accueil / Finances / Les actions nigérianes au plus haut grâce à l’envolée des prix du pétrole

Les actions nigérianes au plus haut grâce à l’envolée des prix du pétrole

Les actions nigérianes au plus haut grâce à l’envolée des prix du pétrole

Les actions nigérianes ont atteint leur plus haut niveau en neuf ans, au moment où la première économie d’Afrique sort d’une grave récession, portée par les cours élevés du pétrole, à 69 dollars le baril.

Le principal indice boursier du pays a progressé de 12% cette année (2018) en dollars, le portant au plus haut niveau depuis 2008, selon Bloomberg News.

Les investisseurs achètent les actions les moins chères d’Afrique, confiants dans le fait que l’économie nigériane va continuer à se redresser et que les prix du pétrole resteront élevés.

“2018 est l’histoire du retour de l’Afrique”, a déclaré mardi à l’AFP Funmi Akinluyi, spécialiste des investissement boursiers du fonds Silk Invest, basé à Londres.

La hausse des prix du baril à 69 dollars “donne l’impression que les résultats continueront d’augmenter”.

“Nous avons également des informations selon lesquelles le PIB augmente régulièrement, ce qui a rassuré les investisseurs sur le fait que le Nigeria va bien”, a-t-il ajouté.

Après s’être éloignés du Nigeria suite au krach pétrolier de 2014, les investisseurs ont commencé à s’intéresser à nouveau au pays l’an dernier, lorsque la banque centrale a ouvert un guichet spécial aux portefeuilles étrangers.

Les secteurs des banques et des fonds de pension ont été les indices les plus performants de 2017, selon les chiffres de la Bourse du Nigeria.

“L’économie ne va pas s’emballer et connaitre une croissance fantastique, mais le marché des actions est basé sur beaucoup de mauvaises nouvelles et beaucoup de mauvaises nouvelles sont en train de disparaitre”, a commenté Paul Clark, gestionnaire de fonds chez Ashburton Investments. “Je pense que les risques ont considérablement diminué.”

Le PIB du Nigeria devrait augmenter de 2,1% en 2018, selon le Fonds monétaire international.

Mardi, les dernières données du Bureau national des statistiques ont montré que l’inflation annuelle a ralenti pour le onzième mois d’affilée en décembre, à 15,4%. La banque centrale a déclaré vouloir ramener son taux de référence à moins de 14% si l’inflation continue de baisser.

voaafrique
Avec AFP

Aller en haut