Accueil / Développement / Les agences de notation dégradent la note du Mozambique invoquant un risque de défaut

Les agences de notation dégradent la note du Mozambique invoquant un risque de défaut

Les agences de notation dégradent la note du Mozambique invoquant un risque de défaut

L’agence américaine de notation Standard & Poors a dégradé la note souveraine du Mozambique de B- (très spéculatif sur le long terme, à CC (en défaut, avec quelques espoirs de recouvrement), en invoquant un risque de défaut, en cas de propositions peu intéressante, sur le plan de restructuration en cours d’une dette contractée par l’entreprise publique Empresa Mocambicana de Atum SA, avec la garantie de l’État.

Le 9 mars 2016, le gouvernement mozambicain a proposé de transformer l’emprunt initial de 697 millions $ avec une maturité finale à 2020, en une nouvelle obligation à taux d’intérêt fixe, ayant une maturité finale à 2023. « Nous pourrions dégrader la notation souveraine du Mozambique si nous constations que les investisseurs recevront une offre inférieure à la valeur de l’émission initiale », a fait savoir l’agence dans un communiqué envoyé par courrier électronique.

Le verdict est attendu ce 17 mars et ne sera pas attendu que par les agence de notations Fitch et Moody’s, qui elles aussi ont revu à la baisse la note souveraine du Mozambique.

Parmi les investisseurs de cette obligation, on retrouve AllianceBernstein LP, Danske Bank A/S, Franklin Templeton Investments, Goldman Sachs Group Inc et Aberdeen Asset Management Plc, selon des données collectées par Bloomberg.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut