Accueil / Finances / Les assureurs présentent un risque grandissant pour la stabilité financière mondiale, …

Les assureurs présentent un risque grandissant pour la stabilité financière mondiale, …

Les assureurs présentent un risque grandissant pour la stabilité financière mondiale, …
En France et aux Etats-Unis, les compagnies d'assurance travaillent en collaboration avec l'Etat, avec des modalités différentes, pour indemniser les victimes d'attentats et leurs familles.

Les assureurs présentent un risque grandissant pour la stabilité financière mondiale, selon le FMI

Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé, dans son rapport sur la stabilité financière mondiale dévoilé le 4 avril, que les assureurs pourraient présenter un risque systémique en raison notamment de leur tendance à investir dans des actifs risqués dans un contexte de faiblesse des taux d’intérêt.

«Dans les pays avancés, la contribution de l’assurance vie au risque systémique s’est accrue durant ces dernières années», a précisé l’institution, notant que les assureurs investissement désormais dans des actifs similaires à ceux ciblés par les autres acteurs du système financier et prennent de plus en plus de risques dans l’espoir de compenser la faiblesse des taux d’intérêt.

Le FMI s’est dit particulièrement préoccupé par le comportement des compagnies d’assurances les plus petites et les plus fragiles, lesquelles sont celles ayant pris le plus de risques dans leurs investissements en tentant de se consolider. Selon les experts du fonds, ces petites compagnies pourraient en effet présenter un risque systémique si elles se mettent à bouger de concert. C’est dire que le FMI ne s’inquiète plus vraiment pour les assureurs trop grands pour faire faillite (too big to fail), mais davantage pour les compagnies trop nombreuses pour faire faillite (too many to fail).

Les auteurs du rapport notent cependant que le risque systémique posé par les assureurs « reste clairement inférieur à celui des banques ». Ils recommandent dans ce cadre aux autorités de surveillance nationales de soumettre les assureurs à des tests de résistance (stress test) et de ne pas seulement se soucier de la solidité des compagnies d’assurance prises individuellement, mais aussi de l’ensemble du système.

L’industrie mondiale l’assurance dispose actuellement d’actifs totaux estimés à 24 000 milliards de dollars.

agenceecofin.com

Aller en haut