Accueil / Finances / Les banques nigérianes feront face à de nombreux défis en 2015, selon S&P

Les banques nigérianes feront face à de nombreux défis en 2015, selon S&P

Les banques nigérianes feront face à de nombreux défis en 2015, selon S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a estimé, dans un rapport publié le 25 février, que les banques nigérianes feront face à de nombreux défis en 2015, jugeant cependant que le risque d’une crise financière semblable à celle qu’a connu le pays en 2009 est désormais très faible.

«Les banques nigérianes feront face à de sérieux défis durant l’année 2015. L’effondrement des prix du pétrole sur le marché international, la chute des cours de la monnaie nigériane et l’incertitude politique élevée consécutive au report de la présidentielle figurent parmi les facteurs qui augmenteront le risque de crédit et la réduction des opportunités de croissance pour les banques», a précisé S&P dans ce rapport intitulé «Les banques nigérianes face à la hausse des incertitudes en 2015».

L’agence a également indiqué que les acquisitions qu’envisagent certaines banques pourraient affecter leurs équilibres financiers, tout en notant que la levée des capitaux sur le marché nigérian est devenue plus difficile à l’heure où plusieurs établissements de crédit ont besoin d’injections de capitaux dans un avenir proche.

S&P a, toutefois, fait savoir que d’autres facteurs pourraient atténuer l’impact de ces vulnérabilités macro-économiques. «Les banques ont maintenant des bilans largement propres, en partie grâce aux mesures prises par l’Asset Management Corporation of Nigeria (AMCON), la structure publique des défaisance. Elles ont aussi amélioré leur gestion des risques. Par conséquent, nous considérons qu’une détérioration de la qualité des actifs des établissement des crédits, une défaillance qui a été à l’origine de la crise financière qu’a connue le Nigeria en 2009, est très improbable malgré les conditions difficiles cette année», a-t-elle fait savoir.

agenceecofin.com

Aller en haut