Accueil / Finances / Les banques ont licencié 600 000 employés depuis la crise financière de 2008

Les banques ont licencié 600 000 employés depuis la crise financière de 2008

Les banques ont licencié 600 000 employés depuis la crise financière de 2008

Les banques ont accentué les coupes dans leurs effectifs depuis la crise financière internationale de 2008, selon des données compilées par l’agence Bloomberg. Les établissements de crédit ont en effet supprimé environ 600 000 postes à travers le monde en sept ans.

La banque américaine Citigroup, présente dans plus de 100 pays, a licencié près de 140 000 salariés, soit plus d’un tiers de ses effectifs globaux. Royal Bank of Scotland (RBS), qui a entrepris en 2009 un plan d’assainissement de ses positions en liquidant une grande partie de ses actifs d’Outre-mer, s’est, quant à elle, séparé de plus de 100 000 employés, soit environ 53% de ses effectifs.

Le mouvement de réduction des effectifs devrait se poursuivre durant les prochaines années.

Citigroup a encore prévu 2000 licenciements en 2016. Deutsche Bank prévoit, elle aussi, 26 000 licenciements d’ici à 2018 alors que le groupe italien UniCredit SpA vient d’annoncer la suppression prochaine de 18 200 emplois.

Les plans sociaux qui se succèdent au niveau des banques s’expliquent par plusieurs facteurs, dont la baisse de la rentabilité de ces institutions financières ainsi que la digitalisation accrue des opérations au niveau des différents métiers de la banque (salles de marché automatisées, banque mobile, traitement de données via le Big Data… etc )

agenceecofin.com

Aller en haut