Accueil / Bourse / Les Bourses en Europe reculent un peu, le pétrole se stabilise

Les Bourses en Europe reculent un peu, le pétrole se stabilise

Les Bourses en Europe reculent un peu, le pétrole se stabilise

Les principales Bourses européennes reculent légèrement vendredi en début de séance sur fond de stabilisation des cours du pétrole, dont la chute a fait peser des doutes sur la reprise de l’inflation et freiné ainsi les marchés d’actions.
À Paris, l’indice CAC 40 cède 0,2% à 5.271,52 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,16% et à Londres, le FTSE abandonne 0,39%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,17%, le FTSEurofirst 300 0,19% et le Stoxx 600 0,13%.

Les places européennes ont passé jeudi une bonne partie de la séance dans le rouge avant de se stabiliser grâce à un rebond des cours du pétrole, qui ont enfin quitté des creux de sept mois, et à la forte performance du secteur de la santé.

Les cours du pétrole sont quasiment inchangés vendredi après avoir beaucoup baissé sur fond de scepticisme sur l’efficacité des accords de l’Opep et de ses alliés pour encadrer la production afin de soutenir les prix.

Les prix du brut ont fondu d’environ 20% depuis le début de l’année, ce qui représente leur pire performance sur un premier semestre depuis 1997, quand les cours avaient chuté en raison d’une augmentation de la production et de la crise financière en Asie.

Le coup de mou sur l’inflation résultant de la baisse du prix du baril fait craindre une remise en question de la normalisation des politiques monétaires, ce qui a pénalisé jeudi le secteur bancaire.

Son indice reprend des couleurs vendredi, son indice européen progressant de 0,1%. A Paris, BNP Paribas prend 0,74%, dans le peloton de tête du CAC 40.

La dernière séance de la semaine est marquée par les résultats préliminaires des enquêtes auprès des directeurs d’achat (PMI) sur l’activité du secteur privé dans les économies de la zone euro au mois de juin.

En France, la croissance du secteur privé français s’est poursuivie à un rythme soutenu mais un peu moins fort qu’en mai.

Le dollar recule légèrement face à un panier de devises de référence mais devrait finir en hausse sur l’ensemble de la semaine. L’euro gagne un peu de terrain face au billet vert, autour de 1,1172 dollar.

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,11% sur fond de stabilisation du taux de change dollar-yen.

Le Nikkei enregistre un gain de 0,95% sur la semaine, au cours de laquelle il a atteint son niveau le plus haut depuis août 2015.

Aux valeurs, Toshiba a perdu 4,44% après avoir annoncé avoir demandé aux régulateurs un délai pour soumettre ses comptes annuels.

La Bourse de Shanghai a terminé en hausse de 0,3%, bouclant un gain de 1,1% sur la semaine.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,22%..

Wall Street a fini jeudi sur une note étale, la hausse notable des valeurs pharmaceutiques ne suffisant pas à animer un marché qui est retombé dans sa léthargie après avoir fêté les débuts sur le NYSE de la filiale américaine d’Altice.

La majorité républicaine au Sénat américain a présenté jeudi une nouvelle mouture du projet de réforme du système de santé dont le sort semble déjà incertain.

Patrick Vignal
reuters

Aller en haut