Accueil / Bourse / Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi pour la dernière séance du mois d’octobre, dans le sillage de Tokyo et de Wall Street vendredi, le regain d’incertitude sur l’issue de la présidentielle américaine dissuadant les prises de positions à risque.

A Paris, l’indice CAC 40 perd 0,25% à 4.537 points à 08h15 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,16% et à Londres, le FTSE abandonne 0,27%. L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,28%, le FTSEurofirst 300 0,21% et le Stoxx 600 0,24%.

La Bourse de Tokyo a fini la journée en repli de 0,12% mais enregistre sur le mois d’octobre une progression de près de 6%.

Le FBI américain a obtenu un mandat l’autorisant à examiner des courriels reliés au serveur privé de l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton, ont rapporté dimanche plusieurs médias américains.

Ce rebondissement d’une affaire qui a handicapé la campagne de la candidate démocrate à la Maison blanche pourrait lui nuire dans les urnes le 8 novembre, et nourrit donc l’incertitude sur l’issue du scrutin.

La semaine qui débute sera également marquée par les réunions de politique monétaire de la Banque du Japon, de la Fed et de la Banque d’Angleterre, ainsi que par les chiffres mensuels de l’emploi aux Etats-Unis.

Le secteur du pétrole et du gaz est en net repli avec les cours du pétrole en l’absence d’avancées ces derniers jours dans les discussions à Vienne sur l’encadrement de la production de brut. L’indice sectoriel Stoxx cède 0,9%.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 11 cents à 48,59 dollars le baril, le Brent 17 cents à 49,54 dollars.

A la hausse, le géant britannique de la publicité WPP gagne plus de 3,5%, la plus forte progression du FTSE 100, après avoir affiné à la baisse mais moins qu’attendu sa prévision de croissance organique pour l’exercice en cours.
Le groupe suisse de chimie du bâtiment Sika bondit quant à lui de plus de 12%, la meilleure performance du Stoxx 600, et a inscrit un record après la décision de la justice suisse validant la limitation des droits de vote de la famille Burkard dans le cadre de l’offre de Saint-Gobain pour la prise de contrôle du groupe, ce qui pourrait conduire le français à négocier. A Paris, Saint-Gobain abandonne 1,6%, la plus forte baisse du CAC 40.

Sur le marché des changes, le dollar, qui avait accusé le coup vendredi des déclarations du FBI sur les courriers électroniques d’Hillary Clinton, reprend un peu de terrain mais reste loin de ses plus hauts de la semaine dernière. L’euro se traite autour de 1,0960 dollar.

Marc Angrand
reuters

Aller en haut