Accueil / Bourse / Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère baisse vendredi, marquant le pas, comme Wall Street la veille qui a repris son souffle après une série de records.

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,17% à 4.890,90 points vers 8h15 GMT. À Francfort, le Dax se replie de 0,02% et à Londres, le FTSE cède 0,11%.
L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,10%, le FTSEurofirst 300 0,08% et le Stoxx 600 est stable (+0,01%).
Wall Street a fini peu changée jeudi, avec le Dow Jones en légère hausse mais le S&P-500 et le Nasdaq en repli.

Depuis le début de l’année, le “Trump rally”, comme l’on dit à Wall Street, a permis au S&P-500 et au Dow de gagner plus de 4%, à comparer à des gains de 2,1% pour le FTSEurofirst 300 en Europe et de 1,2% pour le Nikkei à Tokyo.
En Europe, le sous-indice des valeurs de l’assurance gagne plus de 1%, en tête des hausses sectorielles, soutenu par Aegon et Allianz (DE:ALVG).
Le néerlandais Aegon progresse de plus de 3% après avoir fait état d’une hausse de 27% de son bénéfice trimestriel imposable, deuxième hausse du Stoxx 600.
Le numéro un européen de l’assurance Allianz, qui a annoncé un bénéfice au quatrième trimestre supérieur aux attentes et un rachat de titres, s’adjuge plus de 3%, prenant la tête de l’EuroStoxx 50..

L’automobile affiche elle la plus mauvaise performance sectorielle, en baisse de 0,75%.
Renault (PA:RENA), Valeo (PA:VLOF), Peugeot (PA:PEUP) lâchent plus de 1%, plus fortes baisses du CAC 40. Volkswagen (DE:VOWG_p) cède plus de 1,5%.
Parmi les meilleures performances de l’indice phare de la Bourse de Paris, Essilor gagne 0,64%, après avoir déclaré viser une croissance de 6% à 8% cette année, marquée par une accélération au second semestre.
Infineon recule de 1,55%, plus forte baisse du Dax. Cree, le fabricant américain d’éclairages LED, a annoncé qu’il renonçait à vendre sa filiale Wolfspeed Power and RF au groupe allemand en raison de l’opposition des autorités américaines.
Sur le marché des changes, le dollar se reprend légèrement, mais reste proche d’un plus bas d’une semaine atteint jeudi après les déclarations du président de la Fed de New York William Dudley. Celles-ci ont été interprétées comme éloignant la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt de la Réserve fédérale dès sa prochaine réunion en mars.
Le billet vert reprend 0,19% face à un panier de devises de référence et progresse de 0,06% face au yen.

L’euro perd 0,21% à 1,0650 dollar.

Sur le marché pétrolier, les cours remontent autour de 55,74 dollars pour le baril de Brent et de 53,42 dollars pour le baril de brut léger américain. Selon des sources internes à l’Opep, le cartel pourrait accentuer les réduction de production, voire mettre en oeuvre des baisses plus importantes à partir du mois de juillet.

Catherine Mallebay-Vacqueur
reuters

Aller en haut