dimanche 05 juillet 2020
Accueil / Mines & Energies / Les centrales au renouvelable ont été 20 % moins chers que les centrales à charbon en 2019 (IRENA)

Les centrales au renouvelable ont été 20 % moins chers que les centrales à charbon en 2019 (IRENA)

Les centrales au renouvelable ont été 20 % moins chers que les centrales à charbon en 2019 (IRENA)

Le remplacement des 500 GW de centrales à charbon les moins compétitives au monde par des centrales photovoltaïques et éoliennes terrestres permettra de réaliser 23 milliards $ d’économie par an et de réduire de 1,8 gigatonne les émissions de CO2 selon l’IRENA.

Le coût des énergies renouvelables poursuit sa baisse. En 2019, le coût du solaire a baissé de 13 % par rapport à l’année précédente, s’établissant à 0,068 $/kWh. L’éolien a coûté 9 % moins cher en un an, passant à 0,053 $/kWh pour les centrales terrestres et 0,115 $/kWh pour celles offshore. L’énergie solaire à concentration a connu une baisse de 1 % de son coût qui s’est établi à 0,182 $/kWh en 2019.

Cette baisse n’est que la suite d’un mouvement enclenché depuis plusieurs années et qui devrait se poursuivre selon les experts. En effet, entre 2010 et 2019 le coût de l’énergie solaire photovoltaïque a diminué de 82 %, en raison principalement des panneaux solaires dont le prix a chuté de 90 %. L’énergie solaire à concentration a enregistré une baisse de 45 % de son coût sur la même période. Les technologies d’éolien terrestre et offshore ont vu leur coût baisser respectivement de 40 % et de 29 % au cours de la dernière décennie.

Cette diminution des coûts a augmenté la compétitivité de ce type de centrales par rapport aux centrales d’énergie fossile. Ainsi, les prix de l’électricité solaire convenus dans les contrats d’électricité les plus récents, étaient inférieurs de plus de 20 % à ceux des centrales à charbon (combustible fossile le moins cher) construites sur la même période.

Le démantèlement des 500 GW de centrales à charbon les moins compétitives et leur remplacement par des centrales photovoltaïques et éoliennes permettrait de réaliser des économies de 12 à 23 milliards $. « Le remplacement de ces 500 GW de centrales à charbon représenterait un stimulus de 940 milliards USD, sans compter le déploiement des énergies solaires photovoltaïques et éoliennes terrestres de l’année dernière, soit 1,1 % du PIB mondial. », peut-on lire dans le rapport sur le coût de production des énergies renouvelables en 2019, publié par l’IRENA. L’opération permettra également de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 1,8 gigatonne par an, soit 5 % des émissions totales de l’année 2019.

En outre 1 200 GW de centrales à charbon existantes seront plus couteuses à exploiter au cours de l’année prochaine que la mise en place de nouvelles centrales solaires.

« Nous avons atteint un tournant décisif dans la transition énergétique. La mise en place de nouvelles centrales à charbon et l’exploitation de la plupart des anciennes est désormais injustifiable d’un point de vue économique et environnemental », a affirmé Francesco La Camera (photo), le directeur général de l’Irena.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut