Accueil / Tic & Telecoms / Les deux bras de Cina Lawson dans la «transformation» de Togo Telecom et Togocel

Les deux bras de Cina Lawson dans la «transformation» de Togo Telecom et Togocel

Les deux bras de Cina Lawson dans la «transformation» de Togo Telecom et Togocel
Cina Lawson, Ministre des Postes et de l’Economie numérique du Togo

L’un est français du nom de Jean-Dominique Pit (ancien de France Télécom et de Air France, et l’autre, Togolais Ilagou Ayeva, ancien pensionnaire de l’Ecole Supérieure des Télécom de Paris entre 2002-2004. Ce sont les deux hommes issus des milieu de télécommunications français qui gèrent, pour la ministre en charge des Télécommunications Cina Lawson, le projet dit de transformation de TogoTelecom et Togocel que d ’aucuns qualifient de fusion.

Basés en France, les deux hommes font des allers-retours hebdomadaires entre Lomé et Paris et sont appuyés sur le terrain par une équipe d’employés des deux sociétés constituée de quelques cadres.

Selon les informations, ces deux « consultants » seraient employés par le cabinet PWC sollicité par celle que «La Lettre du Continent» qualifie «d ’intime» de Faure Gnassingbé . Très avancé, le pro jet devrait abou tir à la création de deux pôles, un technique et l’autre de service. Ces deux pôles seront issus de la mutualisation des moyens des deux socié tés et leur appartiendront en communauté.

Piloté par le cabinet PWC, le processus de « transformation » devrait prendre fin à la fin de cette année 2015 et le rapport sera livré aux autorités togolaises.

Dans les deux boites, les cadres n’oublient pas cette réunion du mois d’avril au cours de laquelle la ministre Cina Lawson sa laissé libre cours à ses humeurs stigmatisant leur incompétence. L’annonce du processus dit de transformation sera consécutive à cette réunion qui, malgré la tension, s’est curieusement terminée en applaudissements.

L’aboutissement du processus devrait donner lieu à une compression du personnel, surtout dans une société comme Togo Telecom où la charge du personnel a beaucoup contribué à la plomber. Beaucoup retiennent leur souffle quant à l’avenir de ce projet qui risquerait bien de contaminer Togocel avec les maux de Togo Telecom, cette dernière plus mal en point que la première. Et d’aucuns craignent que tout cela ne soit que de la poudre aux yeux qui aurait englouti des centaines de millions pour rien. A suivre !

Mensah K.
L’ALTERNATIVE
togosite.com

Aller en haut