Accueil / International / Les économistes parient sur Powell pour la présidence de la Fed

Les économistes parient sur Powell pour la présidence de la Fed

Les économistes parient sur Powell pour la présidence de la Fed

Jerome Powell devrait devenir le nouveau président de la Réserve fédérale (Fed), selon une petite majorité des économistes interrogés par Reuters, mais la plupart pensent que la meilleure option serait que Janet Yellen reste en place.

Pour un peu plus de la moitié des 40 économistes approchés au cours des derniers jours pour cette enquête, Jerome Powell devrait être nommé par Donald Trump à la présidence de la banque centrale américaine à l’échéance, le 1er février prochain, du mandat de quatre ans de Janet Yellen.
Jerome Powell, juriste de formation et ancien banquier d’investissement, est membre du conseil des gouverneurs de la Fed depuis mai 2012. Ses vues en matière de politique monétaire sont considérées comme très proches de celles de Janet Yellen.

“La plus grande continuité à la tête de la Fed serait de passer de Yellen à Powell”, estime Ryan Sweet, de Moody’s Analytics. “Comme nous sommes dans un cycle de resserrement monétaire, une certaine forme de cohérence serait appréciée par les marchés financiers”.

Kevin Warsh, qui fut gouverneur de la Fed pendant la crise financière, arrive en troisième position dans la liste des prétendants avec 13 suffrages, contre seulement 4 pour Janet Yellen.
A la question de savoir quel serait le meilleur choix, environ deux tiers des économistes interrogés par Reuters ont toutefois répondu Janet Yellen. Jerome Powell arrive en deuxième position avec 37 voix.
Donald Trump rencontrera jeudi Janet Yellen dans le cadre de ses consultations pour déterminer s’il reconduira cette dernière dans ses fonctions ou s’il lui choisira un remplaçant, a-t-on appris d’une source informée de cette rencontre.

Un responsable de la Maison blanche a déclaré la semaine dernière que le président américain avait rencontré John Taylor, économiste à l’université Stanford, pour évoquer la présidence de la Fed.
Bloomberg a rapporté lundi que Donald Trump avait été impressionné par John Taylor, ce qui a contribué à la hausse des rendements du emprunts du Trésor américain, cet économiste étant perçu comme un “faucon” partisan d’un resserrement monétaire plus agressif.

John Taylor arrive cependant très loin dans les pronostics de l’enquête Reuters, de même que Gary Cohn, conseiller économique de Donald Trump, dont le nom a également été avancé.

investing

Aller en haut