Accueil / Tic & Telecoms / Les employés d’Algérie Telecom participeront à l’emprunt obligataire prévu par la société

Les employés d’Algérie Telecom participeront à l’emprunt obligataire prévu par la société

Les employés d’Algérie Telecom participeront à l’emprunt obligataire prévu par la société

Au cours de l’Assemblée générale ordinaire tenue le 15 mai 2016, le syndicat des employés d’Algérie Telecom a décidé de participer à l’emprunt obligataire prévu par l’opérateur historique. Cet emprunt, au sujet duquel des négociations avec des banques locales sont en cours, selon les explications d’Azouaou Mehmel, l’ex-président directeur général d’Algérie Telecom, sur les ondes de la chaîne radio Dzaîr News, permettra à la société de financer ses projets de développement réseau. L’argent qui avait été prévu à cet effet, par l’entreprise, s’est finalement révélé insuffisant à cause de la dévaluation du dinar algérien.

Le journal El Watan rapporte qu’au terme de l’assemblée générale ordinaire à laquelle ont assisté Houda-Imane Faraoun, la ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication, et Tayeb Kerbal, le président du conseil d’administration d’Algérie Telecom, le syndicat des employés a décidé d’un prélèvement de 10 000 dinars (91 dollars) sur les salaires des travailleurs de l’opérateur historique à raison de 1000 dinars par mois (9,1 dollars). Soit dix mois de prélèvement. Algérie Telecom compte près de 21 000 employés. La contribution des travailleurs, si tout le monde contribue, s’élèverait alors à 210 000 000 de dinars (1 911 000 dollars)

Du côté de la direction d’Algérie Télécom, El Watan indique que l’on dément toute prise de décision sur une quelconque ponction du salaire des agents de la société télécom. Une source contactée par le journal algérien a déclaré que «la direction générale d’Algérie Télécom n’a décidé d’aucune ponction sur les salaires des travailleurs. Le partenaire social a pris l’initiative de sensibiliser les employés sur l’emprunt obligataire. Les salariés sont libres d’y souscrire ou pas. Une procédure sera mise en place pour les employés qui exprimeraient le vœu de le faire».

agenceecofin.com

Aller en haut