Accueil / International / Les Etats-Unis et leurs alliés européens redoutent une faillite de la Libye

Les Etats-Unis et leurs alliés européens redoutent une faillite de la Libye

Les Etats-Unis et leurs alliés européens redoutent une faillite de la Libye

Les Etats-Unis et cinq de leurs alliés européens ont estimé, dans un communiqué publié le 7 février, que la chute de la production et des prix du pétrole risquent de conduire la Libye à la banqueroute.

«Compte tenu de la faiblesse de la production de pétrole et des cours, la Libye fait face à un déficit budgétaire qui peut potentiellement absorber toutes ses recettes financières si la situation ne se stabilise pas», ont indiqué les Etats-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie et l’Espagne dans un communiqué conjoint.

«Nous restons très préoccupés par l’impact économique de la crise politique et sécuritaire sur la prospérité future de la Libye», ont-ils ajouté.

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Cet Etat pétrolier d’Afrique du Nord compte depuis juillet 2014 deux gouvernements rivaux. Basé à Tripoli, le premier cabinet est proche des milices islamistes de Fajr Libya (l’Aube de la Libye). Reconnu par la communauté internationale, le second gouvernement a été obligé de s’exiler à Tobrouk, dans l’extrême est de la Libye.

Avant la révolte libyenne de 2011, la production de pétrole s’élevait à plus de 1,5 million de barils jour en Libye. Elle ne se situait plus qu’à 350 000 barils jour en décembre 2014.

Les Etats-Unis et leurs alliés européens ont par ailleurs appelé toutes les parties au conflit libyen à «participer de manière constructive au dialogue sous l’égide de l’ONU afin de parvenir rapidement à un cessez-le-feu durable et à un gouvernement d’unité nationale», notant que «les seules personnes qui bénéficieront des combats permanents sur les terminaux pétroliers libyens et les villes sont les terroristes ».

agenceecofin.com

Aller en haut