Accueil / Mines & Energies / Les investissements dans le pétrole et le gaz nigérians ont chuté de 20% en 2015

Les investissements dans le pétrole et le gaz nigérians ont chuté de 20% en 2015

Les investissements dans le pétrole et le gaz nigérians ont chuté de 20% en 2015

Au Nigéria, les investissements dans le pétrole et le gaz qui s’élevaient à 20 milliards $ en 2014 ont connu une baisse de 20% en 2015. C’est ce qu’a révélé Ali Moshiri (photo), responsable de l’exploitation et de la production pour la zone Afrique et Amérique latine de Chevron, lors de la 33e conférence annuelle de l’association nigériane des prospecteurs de pétrole (NAPE).

Une baisse qui s’explique par la chute des prix du pétrole depuis le second semestre de 2014. « Les investissements totaux dans l’industrie pétro-gazière en 2014 étaient d’environ 600 milliards $ et ceux consentis au Nigeria étaient d’environ 20 milliards. Après l’effondrement des prix, il y a une réduction considérable de l’investissement au niveau global », explique-t-il.

Rappelant qu’en Afrique le Nigéria est le premier producteur d’huile et le troisième de gaz naturel, le responsable estime que le pays pourrait être plus productif s’il exploitait davantage ses immenses réserves. Il préconise à cette fin un investissement annuel de 20 milliards $ dans les infrastructures.

Intervenant également au cours de la conférence, le gouverneur de l’État de Lagos, Akinwunmi Ambode, explique que la balance commerciale énergétique est économiquement instable par le fait que le pays exporte la quasi-totalité de sa production de pétrole brut et importe en retour une grande partie des produits pétroliers nécessaires à la consommation nationale.

Une anomalie que devraient permettre de corriger les investissements futurs.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut