Accueil / Mines & Energies / Les investissements globaux dans l’amont pétrolier ont reculé de 1 000 milliards $ depuis 2014 (rapport)

Les investissements globaux dans l’amont pétrolier ont reculé de 1 000 milliards $ depuis 2014 (rapport)

Les investissements globaux dans l’amont pétrolier ont reculé de 1 000 milliards $ depuis 2014 (rapport)

Dans un rapport publié mercredi par Wood Mackenzie, des experts et analystes du secteur financier et de l’industrie pétrolière ont révélé que les investissements dans l’amont pétrolier ont connu un recul de 1 000 milliards $ depuis le début de la chute des prix, à la mi-2014.

En effet, découragés par des prix du pétrole trop bas, les investisseurs ont depuis 2 ans très peu injecté de financements dans le secteur, ce qui a d’ailleurs conduit plusieurs compagnies à mettre la clef sous la porte. Le document indique également que la plupart des grands projets pétroliers n’ont aucune chance d’être rentables si les prix continuent à graviter autour de 50 $ le baril. Il craint aussi le risque de report ou même d’annulation de nombreux projets en cours, même si la hausse progressive des prix est une bonne nouvelle pour l’industrie.

Concernant les projets de développement en Afrique, le risque serait plus important. « Les projets de développement en eau profonde y sont très importants. Dans le contexte actuel, il est risqué d’y opérer», a expliqué à Reuters Simon Flowers, analyste en chef de Wood Mackenzie, qui cite de gros projets en Afrique de l’ouest et en Angola. Il faut noter que la capacité financière de certaines compagnies détentrices des licences d’exploitation est un critère important dans l’étude réalisée.

Par ailleurs, l’analyste a expliqué qu’avec un baril entre 60 et 70 $, les projets seront viables et offriront suffisamment de marge pour générer un minimum de profits. Et puisque le baril est attendu pour atteindre 60 $ fin 2016, la majorité des décisions finales d’investissement devrait être prise en fin d’année et début 2017. « Si tout va comme prévu, il y a aura de plus en plus de décisions finales d’investissements fin 2016 et début 2017 », a prédit Simon Flowers.

Wood Mackenzie est un groupe de consultants avec une réputation internationale qui élabore des documents de suivi de l’évolution de plusieurs secteurs à fort impact sur l’économie globale. Fondé en 1973, son siège est à Edimbourg, au Royaume Uni.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut