vendredi 07 août 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Les Mac ARM pourraient avoir un impact sur le reste de l’industrie

Les Mac ARM pourraient avoir un impact sur le reste de l’industrie

Les Mac ARM pourraient avoir un impact sur le reste de l’industrie

Dans un billet de blog publié hier sur mondaynote.com, Jean-Louis Gassée, ancien cadre dirigeant d’Apple entre 1981 et 1990, évoque la transition des ordinateurs de Cupertino vers les puces ARM, et l’impact que cela pourrait avoir sur le reste de l’industrie.

L’homme semble plutôt confiant quant à la capacité de Cupertino à offrir de meilleures machines grâce à l’utilisation de puces ARM personnalisées. Il estime d’ailleurs que ce changement ne sera pas uniquement bénéfique pour la firme, mais qu’il devrait également pousser Microsoft à améliorer le couple Windows/ARM, tant sur le plan logiciel que matériel. Jean-Louis Gassée pense que le reste de l’industrie pourrait alors suivre, et reconsidérer leur«  allégeance aux puces x86 », avec des conséquences importantes pour le couple « Wintel ».

La faible part de marché d’Apple sur le parc mondial (un peu moins de 7%) ne pourra bien évidemment pas avoir un effet aussi important, mais l’éventuelle réussite d’une telle transition (vers des machines plus rapides, plus légères et plus efficaces sur le plan énergétique) serait un levier bien plus important, ce qui permettrait à Apple d’inspirer, à nouveau, les acteurs et constructeurs majeurs de l’industrie.

L’homme semble penser qu’Apple va mieux gérer que Microsoft la délicate transition logicielle. La firme de Redmond a en effet commercialisé la Surface Pro X (basée sur le SoC SQ1, fruit d’une collaboration entre Qualcomm et Microsoft) en affirmant que cette machine pourrait offrir l’expérience utilisateur complète de Windows 10. Malheureusement, les utilisateurs ne s’y sont pas retrouvés, avec non seulement des logiciels tiers peu performants, voire incompatibles pour les versions 64 bits non adaptées, mais également avec des programmes maison ne fonctionnant pas nativement.

Cet écueil ne devrait pas inquiéter Apple, qui a annoncé lors de la WWDC20 non seulement que ses logiciels professionnels, comme Final Cut Pro ou Logic Pro X, sont d’ores et déjà adaptés et performants, mais que les grands éditeurs tiers (comme Adobe, mais aussi Microsoft) planchaient eux aussi afin d’offrir une expérience satisfaisante aux utilisateurs des premières machines portant la mention « Apple Silicon. » Reste à voir si ses belles promesses seront tenues.

Evidemment, cela ne se fera pas du jour au lendemain, et cette vision du « passage général à ARM » sera dépendante de la capacité d’Apple à offrir des machines réellement plus intéressantes pour les utilisateurs, mais il serait effectivement étonnant de ne pas voir les constructeurs emboiter le pas de Cupertino, si cette transition offre les avantages entrevus par Jean-Louis Gassée. « Pour être compétitifs, les fabricants de PC devront suivre, ils vont passer à ARM car […] Apple et Microsoft auront fait en sorte que l’architecture x86 ressemble à ce qu’elle est réellement : ancienne. » Après avoir manqué le coche des puces pour smartphone (et des modems avec une division revendue à Apple), Intel pourrait à l’avenir être en difficulté sur un nouveau terrain. L’ancien dirigeant d’Apple évoque une porte de sortie pour le fondeur de Santa Clara, avec la possibilité de proposer ses propres SoC ARM aux fabricants de PC, quitte à sacrifier ses marges élevées.

mac4ever

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut