Accueil / Bourse / Les marchés financiers redoutent la seconde supplémentaire du 30 juin

Les marchés financiers redoutent la seconde supplémentaire du 30 juin

Les marchés financiers redoutent la seconde supplémentaire du 30 juin

Une “seconde intercalaire” doit être rajoutée au temps universel pour que nos horloges restent calées sur la rotation de la Terre, parfois irrégulière. Et si personne ne la sentira passer, l’intérêt de cette seconde supplémentaire reste toutefois important, particulièrement pour les marchés financiers.

Mardi 30 juin, la dernière minute de la journée sera plus longue… d’une seconde seulement. Entre 23h59 et minuit pile à l’heure universelle, soit entre 1h59 et 2h du matin heure française, la minute qui s’écoulera durera exceptionnellement 61 secondes. Bien entendu, personne ne le sentira, à part quelques ingénieurs et… les marchés financiers.

En effet, cette seconde supplémentaire est prévue pour 20 heures à New York, à la clôture de Wall Street, et juste au moment où les marchés Asiatiques ouvriront.

“Les sociétés commerciales doivent également être préparé”, prévient Greg Wood au journal Bloomberg, président de la Futures Industry Association (FIA).

Les bourses américaines aux aguets

Car en une seconde, 1.4 millions de messages sont envoyés aux marchés financiers américains, 4.6 millions d’actions sont négociées dans le monde, et 3.7 milliards d’actions changent de mains à l’ouverture des marchés coréens, japonais et australiens, selon le site d’information Bloomberg.

Pour réduire tout impact possible de cette seconde intercalaire, les bourses américaines ont pris certaines dispositions : NYSE Arca Equities a déclaré que la soirée des négociations fermera cinq minutes avant 20h00 (heure de New York), Nasdaq arrêtera les négociations à 19h48 (heure de New York) et s’arrêtera totalement à 19h55, et Intercontinental Exchange Inc. a déclaré qu’ils retarderont toutes les transitions sur le marché.

Une seconde en plus au milieu des négociations

Depuis 1967, année où l’horloge atomique a été inventée, cette irrégularité est survenue 25 fois. La dernière en date s’est produite en 2012, mais c’était un samedi, soit un jour où les marchés financiers étaient clôturés.

Mais cette fois-ci et et depuis la disparition du titre papier représentant physiquement une action, la seconde intercalaire se produira pour la première fois en plein milieu des négociations.

Elle vient par ailleurs s’immiscer au milieu d’une semaine déjà critique pour les investisseurs internationaux, notamment à cause de l’aggravation de la crise grecque.

Bug informatique ?

En outre, environ 10% des réseaux informatiques à grande échelle rencontreront des problèmes en raison de cette “seconde intercalaire”, a assuré Geoff Chester, officier des affaires publics à l’Observatoire Naval des Etats-Unis.

Les logiciels qui contrôlent les grands systèmes informatiques et une grande partie du Web n’assimilent pas correctement cette seconde supplémentaire. En 2012, la seconde intercalaire a complètement déréglé les sites Reddit, Yelp, ou encore LinkedIn. L’ensemble du système informatique de la compagnie aérienne Qantas a lui aussi été déréglé pendant des heures, forçant les employés à enregistrer chacun des passagers manuellement. Plus de 400 vols avaient été décalés.

latribune.fr

Aller en haut