mardi 22 septembre 2020
Accueil / Développement / Les obligations vertes deviennent des valeurs refuge suite à la crise du Covid-19

Les obligations vertes deviennent des valeurs refuge suite à la crise du Covid-19

Les obligations vertes deviennent des valeurs refuge suite à la crise du Covid-19

Les obligations vertes résistent mieux à la crise engendrée par le Covid-19 et pourrait même se positionner en tant que solution de repli pour les investisseurs, selon la banque UBS. Leur émission devrait continuer à augmenter au même rythme qu’avant la crise en raison du maintien de l’intérêt des investisseurs pour ce type d’instrument. « L’indice Green Bonds de (Bank of America, ndlr) a perdu 5 % de rendement total entre fin février et le 20 mars, tandis que l’indice corporate général a perdu 11 % », a affirmé Thomas Wacker, le directeur des investissements de UBS.

Une position qu’épouse NN Investment Partners, l’un des plus grands détenteurs de Green Bonds dans le monde. « Les indices Green Bonds n’incluent par exemple pas d’entreprises du secteur aérien. Les entreprises émettant des obligations vertes sont en général mieux préparées pour faire face à ce type de crise, car elles ont une vision à plus long terme et se positionnent sur des technologies plus utiles à long terme », a affirmé Bram Bos, responsable à NN Investment Partners.

Les émetteurs se envisagent également ce type d’instrument pour faire face à la crise et rendre leurs économies plus conciliantes. L’Allemagne a ainsi affirmé qu’elle émettra ses premières obligations vertes au second semestre 2020, malgré la crise sanitaire.

Autant de motivations qui devraient permettre au marché des obligations vertes de croître en 2020 pour mobiliser 350 milliards $ contre 257,5 milliards $ en 2019, selon la Climate Bonds Initiative.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut