Accueil / Mines & Energies / Les opérations de diamants du Zimbabwe saluées comme faisant partie des meilleures d’Afrique

Les opérations de diamants du Zimbabwe saluées comme faisant partie des meilleures d’Afrique

Les opérations de diamants du Zimbabwe saluées comme faisant partie des meilleures d’Afrique

Les opérations diamantaires au Zimbabwe font partie des meilleures d’Afrique malgré les critiques formulées par certaines organisations soutenues par l’occident, a déclaré mercredi un officiel du Kimberly Process Certification Scheme (KPCS).
Le président du KPCS, Ahmed Bin Sulayem, s’est exprimé à ce propos après sa visite cette semaine des mines de diamants de Chiadzwa dans l’est du Zimbabwe.
“Les mines de Marange sont dans de très bonnes conditions par rapport à d’autres mines d’Afrique”, a poursuivi M. Bin Sulayem, cité par l’agence de presse officielle New Ziana.
Le Kimberly Process, organisme international qui a pour mission d’empêcher le commerce de diamants issus de conflits, avait autrefois interdit le Zimbabwe de vendre ses diamants suite à des allégations d’abus des droits de l’homme à Chiadzwa. Mais le pays a regagné la certification KP en 2010. Le pays continue néanmoins de faire l’objet de critiques des ONG occidentales.
Ahmed Bin Sulayem se trouve au Zimbabwe dans le cadre d’une tournée de familiarisation de l’industrie du diamant du pays.
En début d’année, le gouvernement zimbabwéen a consolidé les opérations des sept entreprises diamantaires de Chiadzwa en une: la Zimbabwe Consolidated Diamond Company. Le gouvernement possède 50% de cette compagnie, alors que les entreprises qui autrefois possédaient les projets partagent les 50% restants.
Le gouvernement a expliqué son initiative en invoquant la volonté de transparence dans la commercialisation des diamants.
Découverts en 2006, les champs de Chiadzwa contiendraient des gisements capable de satisfaire 25% de la demande mondiale de diamants, estiment certains spécialistes.
Alors que le secteur diamantaire devait relancer les efforts de reprise économique, il n’a pas atteint ses objectifs.
D’après le gouvernement, la production de diamants bruts pour l’année 2016 devrait passer bien en-dessous des six millions de carats prévus, car seuls 972.000 carats ont été produits au premier semestre de l’année. F

china.org.cn

Aller en haut