Accueil / Développement / Les pays africains invités à développer l’apiculture dans les efforts…

Les pays africains invités à développer l’apiculture dans les efforts…

Les pays africains invités à développer l’apiculture dans les efforts…

Les pays africains invités à développer l’apiculture dans les efforts pour la réduction de la pauvreté

 

Des experts agricoles ont cité, dimanche à Kigali, l’apiculture et la production de miel comme une clé vers l’éradication de la pauvreté des agriculteurs sur le continent africain.
Les experts ont fait cette observation dimanche à la clôture de la 5e Exposition de miel africaine et de la 3ème assemblée générale de la Plate-forme d’apiculture africaine (APP) à Kigali.
“La plupart des communautés rurales en Afrique ne sont pas conscientes des immenses avantages découlant de l’apiculture et de la production de miel. Ils dépendent uniquement de l’agriculture pour survivre sans se livrer à d’autres activités génératrices de revenus comme la production de miel”, a déclaré Bosco Okello, directeur général d’Afrique ApiTrade .
Il a ajouté que l’apiculture est souvent négligée et inexploitée dans la plupart des économies africaines car elle est considérée comme étant un petit secteur d’investissement.
L’apiculture est un art d’élever les abeilles pour la fabrication de miel et de cire d’abeille. Afrique ApiTrade est une ONG spécialisée dans le développement du commerce des produits du rucher en Afrique.
Jean Claude Kayisinga, secrétaire permanent rwandais aux Ressources agricoles et animales, a déclaré que le miel continue d’être un produit populaire à travers le monde, et que les agriculteurs pauvres des zones rurales en Afrique n’ont pas eu la chance d’apprendre la pratique de l’apiculture pour gagner de l’argent et de lutter contre la pauvreté dans leurs ménages.
“Nous parlons toujours de gros investissements pour éradiquer la pauvreté en Afrique, mais des petits investissements dans les secteurs comme l’apiculture et la production de miel n’ont pas été une priorité pour aider les populations rurales pauvres à surmonter la pauvreté. Ceci est la raison pour laquelle l’apiculture en Afrique est mal pratiquée et parfois pas développée du tout”, at-il déploré.
M. Kayisinga a noté que les efforts des gouvernements africains pour réduire la pauvreté, en particulier dans les zones rurales, pourraient avancer d’un pas si l’apiculture était prise en compte comme un secteur d’investissement sérieux.
Lors de la conférence, les experts agricoles ont fait valoir que l’apiculture et la production de miel pourrait créer des emplois et apporter des revenus plus élevés et fiables avec un appui adéquat. C’est un secteur économique rentable, nécessitant des équipements relativement simples pour les agriculteurs africains, ont observé les experts.
La rencontre d’une semaine à Kigali a réuni quelque 5.000 apiculteurs, marchands de miel, fonctionnaires et partenaires de développement en Afrique et au-delà, dans le but de promouvoir l’apiculture et de partager les expériences et les savoir-faire dans le secteur. F

french.china.org.cn

Aller en haut