lundi 22 juillet 2019
Accueil / La une / Les pays de l’Afrique de l’Est se mobilisent pour l’atteinte de l’accès universel à l’énergie

Les pays de l’Afrique de l’Est se mobilisent pour l’atteinte de l’accès universel à l’énergie

Les pays de l’Afrique de l’Est se mobilisent pour l’atteinte de l’accès universel à l’énergie

Les pays de l’Afrique de l’Est procèdent progressivement à la revue des accords de rachat d’électricité conclus avec les producteurs indépendants d’énergie et de leurs orientations énergétiques. Cette revue entre dans le cadre des efforts de production d’une énergie moins chère afin d’atteindre l’accès universel à cette ressource.

Au Rwanda, rapporte The East African, le gouvernement ambitionne d’avoir recours aux générateurs à diesel, seulement pour couvrir les pics de demande d’énergie ou pour assurer la fourniture électrique en cas de déficit des autres sources d’électricité. Selon le gouvernement qui ambitionne d’atteindre l’accès universel en 2024, ce changement d’allocation permettra de diminuer, dans un premier temps, la dépendance à ce type de centrales, tout en permettant une baisse du coût de l’énergie.

En Ouganda, le gouvernement envisage la revue d’un contrat de concession conclu avec l’Eskom, la compagnie électrique sud-africaine. Le but de cette modification est de permettre une meilleure maintenance des deux centrales concernées (Kiira et Nalubaale), d’une capacité combinée de 380 MW, qui offrent le tarif électrique le plus bas du pays.

En Tanzanie, le gouvernement se détourne progressivement des centrales thermiques à diesel et des centrales d’urgence qui occasionnent des coûts très élevés pour l’ensemble des réseaux. L’exécutif ambitionne la mise en place, par des producteurs indépendants d’énergie, de 5 000 MW d’énergies propres afin d’atteindre l’accès universel à l’énergie, d’ici à 2030.

Quant au Kenya, il s’est engagé depuis 2016 à réduire le coût de son énergie en comptant moins sur les centrales très coûteuses comme le thermique et en investissant plus dans les énergies renouvelables. Le pays, qui est l’un des premiers du continent, en ce qui concerne la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique, prévoit de donner accès à l’électricité à l’ensemble de ses citoyens, dès 2022. Il a actuellement un taux d’électrification d’environ 75%.

Gwladys Johnson Akinocho

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut