Accueil / Mines & Energies / Les prix du pétrole plongent à leurs plus bas niveaux depuis 2009

Les prix du pétrole plongent à leurs plus bas niveaux depuis 2009

Les prix du pétrole plongent à leurs plus bas niveaux depuis 2009

Les cours du pétrole ont plongé, le 24 août, en dessous de 40 dollars le baril à New York, un niveau jamais atteint depuis six ans, en raison notamment des craintes liées au ralentissement de la croissance chinoise et des inquiétudes sur un éventuel afflux d’or noir iranien.

Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en octobre a perdu 2,21 dollars à 38,24 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), un niveau auquel il n’était pas retombé en clôture depuis février 2009.

«La frousse à propos de la Chine, c’est mauvais pour la Bourse, mais c’est encore pire pour le marché pétrolier mondial», a jugé John Kilduff, d’Again Capital. «C’est le cœur du problème en ce qui concerne le pétrole et d’autres matières premières, dans le sens où le pays le plus important pour la demande montre de réels signes de faiblesse», a jugé M. Kilduff, estimant que le cours du baril de pétrole pourrait encore chuter d’une grosse dizaine de dollars.

L’offre excédentaire de brut, qui a été à l’origine d’une chute des cours depuis plus d’un an, n’arrangera pas certainement les choses, surtout que le marché redoute un afflux de pétrole iranien dans le sillage de la levée des sanctions consécutive à l’accord nucléaire conclu à la mi-juillet. «On est toujours préoccupés de la perspective d’un afflux de pétrole iranien, l’activité de forage s’accroît aux Etats-Unis et les raffineries vont bientôt entrer en période de maintenance», ce qui aura tendance à accroître les réserves de brut, a souligné Bart Melek, de TD Securities.

agenceecofin.com

Aller en haut